NOUVELLES
16/03/2017 11:03 EDT | Actualisé 17/03/2018 01:12 EDT

Grève et absences: le tribunal convoque Urgences-santé et son syndicat

MONTRÉAL — Évoquant des «lacunes de communication» et des «dérapages dans la fourniture des services essentiels», le Tribunal administratif du travail vient de convoquer Urgences-santé et le Syndicat du préhospitalier affilié à la CSN.

Le syndicat, qui représente les ambulanciers paramédicaux d'Urgences-santé, est en grève générale illimitée depuis le 5 février. Ceux-ci doivent toutefois assurer les services essentiels.

Or, la Corporation Urgences-santé s'est plainte de difficultés d'application de l'entente qui avait été conclue sur les services essentiels.

Dans sa décision, le tribunal fait état de «réelles difficultés dans le processus de comblement des absences» des ambulanciers paramédicaux.

Il admet que la tempête et les intempéries des 14 et 15 mars ont pu avoir des répercussions sur le comblement de ces absences, mais «cela n'explique pas toutes les difficultés rencontrées», écrit-il dans sa décision.

Il souligne également que les communications entre les parties, que ce soit par courriel ou par téléphone, «apparaissent déficientes et démontrent une collaboration pour le moins ténue». Il évoque même «le non-retour des appels de l'employeur par le syndicat».