NOUVELLES
16/03/2017 15:36 EDT | Actualisé 17/03/2018 01:12 EDT

Disney fait appel de la censure du film La Belle et la Bête en Malaisie

Le studio américain Disney a fait appel jeudi de la censure des autorités malaisiennes du « moment gai » dans le film La Belle et la Bête.

Disney a déposé l’appel au ministère de l’Intérieur, a déclaré Abdul Halim Abdul Hamid, directeur du Conseil malaisien de la censure.

Le studio a reporté au 30 mars la diffusion en Malaisie de ce film qui devait paraître en salles jeudi, le temps de donner aux autorités de ce pays d’Asie du Sud-Est à majorité musulmane de prendre une décision.

Bill Condon, le réalisateur de cette adaptation du film d’animation de 1991, avait récemment confirmé que le film comprenait « le premier moment exclusivement gai » dans l’histoire de Disney.

Par contre, les critiques qui ont vu le film ont minimisé l’importance de cette scène dans La Belle et la Bête.

Le directeur du Conseil malaisien de la censure estime que la séquence coupée est une chanson avec LeFou, l’ami de Gaston (le vilain du film). « La manière dont il danse est... gai, de même que le dialogue et les paroles de la chanson. Dans la même scène, il soulève sa chemise et montre un suçon sur son ventre. »

« Même moi je voulais emmener mes petits-enfants voir [ce film]. Mais il y a des règles. Nous ne soutenons pas les LGBT (gais, lesbiennes, bisexuels et transgenres) », a poursuivi Abdul Halim Abdul Hamid.

En Malaisie, l’homosexualité est illégale et passible de prison.

Singapour a également sévèrement critiqué La Belle et la Bête. Le clergé chrétien de ce pays voisin de la Malaisie a accusé Disney d’avoir dévié des « valeurs saines et dominantes ».