NOUVELLES
16/03/2017 08:09 EDT | Actualisé 16/03/2017 08:09 EDT

Autoroute 13: la compagnie de déneigement aurait failli à la tâche

Radio-Canada

Roxboro Excavation, qui est chargée du déneigement sur l'autoroute 13 dans la région de Montréal, n'aurait pas respecté toutes les exigences de son contrat.

Un texte de Jean-Philippe Robillard

En vertu du contrat signé avec le ministère des Transports, il y a deux ans, l'entreprise devait répondre à une série d'exigences pour s'assurer que l'autoroute demeure sécuritaire lorsqu'il y a des précipitations. Mais, selon le ministre des Transports Laurent Lessard, l'entreprise n'aurait pas respecté certains de ses engagements contractuels.

« De toute évidence, il [l'entrepreneur] n'a pas répondu à la demande de fournir le nombre de camions nécessaire. Donc, j'ouvre une enquête et je demande au ministère à la suite de ça que toutes les mesures soient prises pour mettre fin à son contrat », a dit le ministre.

Les documents d'appels d'offres du contrat indiquent que la compagnie Roxboro Excavation devait s'assurer qu'il y avait au minimum six camions pour assurer le déneigement de l'autoroute 13 à Montréal, Laval et Boisbriand. Elle devait aussi prévoir une chargeuse et une souffleuse.

«Tout ça débute par deux camions qui étaient immobilisés compte tenu des conditions climatiques, des conditions routières.» - Guy Lapointe, Sûreté du Québec

D'après la chronologie des événements publiée par le ministère des Transports, les deux poids lourds se sont enlisés sur l'autoroute 13 vers 18 h 30.

Selon les documents d'appels d'offres, l'entreprise devait s'assurer qu'il y avait un maximum de sept centimètres de neige sur la chaussée durant l'heure de pointe et un maximum de cinq centimètres de neige à compter de 18 h 30.

Or, selon nos sources, il y en avait davantage lorsque les deux camions se sont immobilisés sur l'autoroute. Une information que confirme Jean-François Sylvestre, du Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec.

« C'est environ un huit centimètres dont on nous parlait parce que les patrouilleurs étaient déjà là sur le côté nord de l'autoroute. Ce qu'on a su de l'interne du ministère des Transports, c'est qu'ils auraient dû sortir. Ils auraient même dû sortir d'avance », poursuit M. Sylvestre.

Les documents indiquent également que Roxboro devait porter une attention particulière à « toutes bretelles d'accès entre voie rapide et voie de service sur l'ensemble du circuit » de l'autoroute 13, considérées comme « des points critiques à déneiger ».

L'entente de la compagnie Roxboro avec le ministère des Transports était renouvelable à l'année. Il s'agit d'un contrat d'une valeur d'environ un million de dollars par an.


VOIR AUSSI:


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter