NOUVELLES
16/03/2017 09:36 EDT | Actualisé 17/03/2018 01:12 EDT

Allemagne: la ville de Hanovre interdit un rassemblement pro-AKP

La ville allemande de Hanovre a interdit jeudi une réunion pro-AKP à laquelle devait participer un vice-président du parti du président Recep Tayyip Erdogan, dans un nouveau signe des tensions germano-turques sur le sujet.

"Nous voulons par ce biais dire clairement que nous ne voulons pas de telles réunions électorales dans notre ville", a dit dans un communiqué le maire de la capitale de l'Etat-région de Basse-Saxe (nord), qui compte 500.000 habitants, Stefan Schostok.

"En tant que maire, je refuse qu'un conflit à l'intérieur de la Turquie soit transporté dans notre ville", a-t-il ajouté.

Selon la municipalité, l'organisation pro-AKP Union des démocrates turcs européens avait fait une demande de rassemblement en la présentant comme une réunion purement interne et locale.

Il s'est avéré au final qu'un vice-président du parti du chef de l'Etat turc, Mehmet Mehdi Eker, devait y prendre la parole, conduisant la ville à interdire la réunion. Ce responsable s'est déjà exprimé dans plusieurs rassemblements de l'AKP en Allemagne en vue du référendum du 16 avril sur le renforcement des pouvoirs du chef de l'Etat turc.

Une crise diplomatique a éclaté entre la Turquie et plusieurs pays européens, notamment les Pays-Bas et l'Allemagne, après l'interdiction faite à des responsables turcs de venir y faire campagne auprès de la diaspora turque, qui pourra aussi voter en avril.

La Turquie, par la voie de son chef de la diplomatie, a menacé mercredi d'annuler unilatéralement le pacte migratoire de mars 2016 avec l'Union européenne, qui a permis de réduire considérablement les arrivées de migrants et de réfugiés en Europe et a soulagé en particulier l'Allemagne et sa chancelière.

ylf/cfe/glr