POLITIQUE
14/03/2017 07:51 EDT

150e du Canada: l'opposition accuse les libéraux de favoriser leurs circonscriptions (VIDÉO)

Alors que des célébrations s'organisent pour souligner le 150e anniversaire du pays, l'opposition à Ottawa accuse le gouvernement d'avoir accordé la majorité des subventions au Québec à des organismes basés dans des circonscriptions libérales. Le bureau de la ministre Mélanie Joly affirme de son côté que ces choix ne sont pas partisans.

Un texte de Raphaël Bouvier-Auclair

En date du 31 décembre 2016, plus de 38 millions de dollars avaient été accordés à des groupes ou des organismes québécois dans le cadre du Fonds Canada 150.

Or, selon des données obtenues et validées par Radio-Canada, plus de 33 millions ont été octroyés à des groupes dont l’adresse se trouve dans une circonscription libérale.

C’est 87 % du montant total, alors que les députés libéraux représentent 50 % des circonscriptions du Québec.

«La fête du Canada 150, c’est la fête de tout le monde. Si tout le monde n’a pas les mêmes ressources pour fêter comme ils le désirent dans leur région, moi je trouve ça discriminatoire.» - Jacques Gourde, député conservateur de Lévis-Lotbinière

Le député néo-démocrate Alexandre Boulerice se demande de son côté si « le gouvernement Trudeau veut célébrer la fédération canadienne ou s'il veut célébrer le Parti libéral du Canada ».

Dans le cadre de ce programme, les demandes de subventions sont évaluées par un comité de fonctionnaires de Patrimoine canadien.

Selon le guide mis à la disposition des organismes intéressés, ce comité émet des recommandations, mais c’est la ministre qui en fin de compte, prend toutes les décisions relatives au financement.

Quelques critères d’évaluation :

  • La communauté appuie le projet, et les principaux intervenants communautaires sont mis à contribution dans les cas où il est pertinent qu’ils le soient;
  • La mesure dans laquelle le projet sera inclusif des communautés autochtones, des communautés de langue officielle en situation minoritaire, les communautés ethnoculturelles et les jeunes;
  • Les résultats escomptés sont réalistes et mesurables et il s’agit d’une contribution importante en vue de l’atteinte des objectifs du Fonds Canada 150;
  • Le projet n’est pas un dédoublement par rapport à d’autres initiatives.

C’est la portée des activités qui est importante, dit le bureau de Mélanie Joly

Le bureau de la ministre de Patrimoine canadien Mélanie Joly est catégorique : l'exercice n'est pas partisan. L'entourage de la ministre explique que ce n'est pas parce que le siège d'un organisme est basé dans une circonscription que les électeurs d'autres régions ne bénéficieront pas de la subvention.

Par exemple, plus de 8 millions de dollars ont été accordés à la Société des célébrations du 375e anniversaire de Montréal, dont les activités ne se limitent pas au territoire d'une seule circonscription.

La société Ricardo Médias, basée à Saint-Lambert, a, de son côté, reçu près d'un million de dollars pour produire des capsules vidéo sur des spécificités culinaires à travers le Canada.

«Nous sommes fiers d’avoir investi plus de 130 millions de dollars pour des projets d’envergure nationale qui, par définition, s’arrêteront dans plusieurs communautés, dans toutes les régions, et qui auront un impact sur toutes les circonscriptions au pays cette année. 2017 sera une année importante pour tous les Canadiens, peu importe les allégeances politiques.» - Pierre-Olivier Herbert, attaché de presse de la ministre Mélanie Joly

À l'échelle du pays, Patrimoine canadien a reçu 3285 demandes de subvention dans le cadre du Fonds Canada 150, qui dispose de 200 millions de dollars.

Il reste toujours environ 1000 projets à évaluer et l'ensemble des subventions des montants devraient être remis d'ici mai. Le bureau de la ministre promet une « distribution régionale équitable ».