NOUVELLES
13/03/2017 14:42 EDT | Actualisé 14/03/2018 01:12 EDT

WTA - Indian Wells: Parmentier bouscule Kerber

Pauline Parmentier est passée tout près d'un exploit retentissant face à la future N.1 mondiale Angelique Kerber, avant de s'incliner au 3e tour du tournoi d'Indian Wells, lundi.

Kristina Mladenovic a, elle, obtenu, son billet pour les 8e de finale en dominant une autre joueuse de renom, la Roumaine Simona Halep, N.4 mondiale (6-3, 6-3).

Il y a aura donc deux Françaises en 8e de finale de l'un des tournois les plus relevés de l'année, puisque Caroline Garcia avait remporté dimanche son match du 3e tour contre la Britannique Johanna Konta (N.1) 3-6, 6-3, 7-6 (7/1).

Parmentier, 62e au classement WTA, a bousculé pendant deux heures et demie sous une chaleur accablante son adversaire allemande, avant de céder 7-5, 3-6, 7-5.

Elle a mené 4-1 dans le troisième set, mais n'a pas réussi à capitaliser, en raison de sa nervosité et également d'une faute d'arbitrage qui l'a empêchée de mener 5-2.

"C'est dur, j'ai eu un petit quart d'heure assez difficile après le match. J'ai l'impression d'avoir mené presque tout le match", a admis Parmentier, passée tout près, à 31 ans, de sa première victoire contre une joueuse du top 10 mondial.

"A partir de 4-1, elle n'a plus rien raté, elle ne faisait pas grand-chose mais elle ne ratait pas, moi j'essayais de créer du jeu, et forcément je pensais un peu au score aussi", a-t-elle reconnu..

"Il va falloir du temps pour digérer, mais il faut prendre les choses positives et il y en a beaucoup, le niveau de jeu était là", a insisté Parmentier qui n'avait, jusqu'à cette année, remporté aucun match du tableau principal à Indian Wells.

"Moi qui n'ai pas une grosse confiance en moi, je me dis que je suis capable d'aller chercher ce genre de filles et c'est encourageant", a-t-elle conclu.

Kerber occupe actuellement la 2e place du classement WTA, mais la lauréate de l'Open d'Australie 2016 et de l'US Open 2016 est assurée, quel que soit son résultat à Indian Wells, de redevenir N.1 mondiale, en raison du forfait de l'Américaine Serena Williams.

jr/ps