NOUVELLES
13/03/2017 10:33 EDT | Actualisé 14/03/2018 01:12 EDT

Vista Equity rachète la torontoise DH Corp. pour plus de 2,7 milliards $

TORONTO — Une société d'investissement du Texas a offert plus de 2,7 milliards $ pour racheter la torontoise DH Corp. dans le cadre d'une transaction amicale, dans l'intention de la fusionner avec une société britannique qui offre une technologie de services financiers complémentaires aux siens.

En vertu de l'accord annoncé lundi, Vista Equity Partners allongerait 25,50 $ par action de D+H. Elle deviendrait en outre responsable de la dette de D+H, ce qui porterait la valeur de l'opération à 4,8 milliards $.

À la conclusion de la transaction, Vista fusionnerait D+H avec Misys, une société logicielle britannique qui se concentre sur l'industrie bancaire mondiale.

«Nous sommes ravis de la perspective d'une combinaison de ces deux leaders de l'industrie des technologies financières», a affirmé le président et cofondateur de Vista Equity Partners, Brian Sheth, dans un communiqué conjoint avec des hauts dirigeants de D+H et de Misys.

«Au cours des cinq dernières années, nous avons travaillé de près avec l'équipe de direction de Misys pour transformer et faire croître ses activités mondiales, et ceci représente une importante étape dans ce processus.»

D+H (TSX:DH) a été fondée en 1875 sous le nom de Davis + Henderson. Sa principale activité consistait à imprimer des chèques pour toutes les grandes banques canadiennes, mais elle s'est plus tard diversifiée et s'est concentrée sur la technologie et les services pour l'industrie bancaire.

L'action de D+H a atteint son sommet à la mi-2015, s'échangeant au-dessus du cap des 40 $ à la Bourse de Toronto. Mais elle a par la suite reculé jusqu'à un peu plus de 14 $ en novembre. Le mois suivant, la société a indiqué avoir reçu des manifestations d'intérêt de part de parties non identifiées et son conseil d'administration a mis sur pied un comité pour étudier les possibilités qui s'offraient à elle.

«Après avoir étudié en profondeur diverses possibilités stratégiques, le comité spécial formé d'administrateurs indépendants et notre conseil d'administration ont unanimement conclu que cette entente était la meilleure option pour l'entreprise et nos actionnaires», a expliqué lundi le président de D+H, Paul Damp, dans une déclaration.

L'action de D+H prenait lundi après-midi 2,09 $, soit 9,1 pour cent, à la Bourse de Toronto, pour se négocier à 25,14 $.

La proposition de transaction devra obtenir l'approbation de plus des deux tiers des actionnaires de D+H, qui devraient se réunir en mai pour procéder à un vote à ce sujet. Les autorités réglementaires habituelles devront aussi donner leur feu vert à l'opération. 

L'entente devrait être conclue avant la fin du troisième trimestre.