NOUVELLES
13/03/2017 11:37 EDT | Actualisé 14/03/2018 01:12 EDT

Merkel juge les accusations d'Erdogan "aberrantes" (porte-parole)

Angela Merkel a jugé "aberrantes" les accusations du président turc Recep Tayyip Erdogan selon qui la chancelière allemande "soutient les terroristes", et refuse la surenchère, selon son porte-parole Steffen Seibert lundi soir.

"La chancelière n'a pas l'intention de participer à un concours de provocations", a-t-il indiqué. "Elle n'y participe pas", a-t-il ajouté. "Ces reproches sont manifestement aberrants", a conclu M. Seibert dans une très courte déclaration écrite, alors que les tensions entre Ankara et plusieurs pays européens sont très vives.

Peu auparavant, le dirigeant turc avait accusé Mme Merkel de "soutenir les terroristes".

"Mme Merkel, pourquoi cachez-vous des terroristes dans votre pays ? Pourquoi n'agissez-vous pas ?", avait lancé M. Erdogan lors d'une interview télévisée, accusant Berlin de n'avoir pas donné suite à 4.500 dossiers sur des terroristes présumés, communiqués par Ankara.

"Mme Merkel, vous soutenez les terroristes", avait-il asséné.

La Turquie accuse l'Allemagne de donner refuge à des militants de la cause kurde et à des suspects recherchés pour le coup d'Etat manqué du 15 juillet dernier.

M. Erdogan a également critiqué Mme Merkel pour son soutien au Premier ministre néerlandais Mark Rutte dans la crise diplomatique avec Ankara.

La Haye a refusé de laisser des ministres turcs participer à des meetings dans le pays pour inciter les Turcs de la diaspora à voter "oui" au référendum du 16 avril sur le renforcement des pouvoirs présidentiels.

Les autorités allemandes ont aussi empêché la semaine dernière la tenue de tels meetings, provoquant la fureur d'Ankara alors que les motifs de tensions étaient déjà nombreux entre ces deux pays qu'unit notamment une diaspora turque de 3 millions de personnes.

yap/fjb