DIVERTISSEMENT
13/03/2017 09:36 EDT | Actualisé 13/03/2017 09:36 EDT

Le distributeur de disques DEP ferme ses portes

Juice Images via Getty Images

Le distributeur de disques DEP ferme ses portes.

Le président, Maurice Courtois, a confirmé la nouvelle, lundi, au bureau à Montréal, à la quinzaine d'employés qui perdront leur emploi.

En entrevue téléphonique avec La Presse canadienne, M. Courtois a expliqué la faillite de l'entreprise par la fermeture des magasins HMV et par la diminution des ventes dans l'industrie.

Créé il y a une vingtaine d'années, le distributeur DEP comptait encore il y a cinq ans une quarantaine d'employés.

DEP avait des ententes avec des maisons de disques telles que Spectra Musique (Vincent Vallières, Patrice Michaud), La Tribu (Les Cowboys Fringants), Dare to Care / Grosse Boîte (Coeur de Pirate), Instinct Musique (Éric Lapointe) et Coyote Records.

De plus, elle assurait la distribution au Canada des produits musicaux d'Universal Musique France.

"Ce que l'industrie perd, c'est l'option d'avoir le choix entre deux distributeurs, je ne sais pas si l'on peut appeler cela "locaux", qui ne sont pas des multinationales", a soutenu M. Courtois, faisant référence à Distribution Select, une division de Québecor Media.

"C'est toute l'industrie qui y perd. Il y aura un impact sur les étiquettes, sur les médias, ce n'est pas seulement les employés. C'est très triste. (...) On a travaillé fort, on a essayé de trouver des solutions, en vain", a dit M. Courtois.