NOUVELLES
13/03/2017 15:25 EDT | Actualisé 14/03/2018 01:12 EDT

Le chef du Parti vert de l'Î.-P.-É. plus populaire que le premier ministre

Le gouvernement libéral de l'Île-du-Prince-Édouard demeure en tête des intentions de vote, mais la popularité du premier ministre Wade MacLauchlan continue de dégringoler. Si bien qu'il est devancé pour la première fois par le chef du Parti vert, Peter Bevan-Baker.

Tout près de la moitié des Insulaires seraient prêts à reconduire les libéraux au pouvoir depuis une décennie si des élections provinciales avaient lieu aujourd'hui, selon un sondage Corporate Research Associates (CRA).

Le Parti vert obtiendrait l'appui de 26 % des électeurs, soit 4 % de plus qu'au dernier trimestre. La formation écologiste, qui n'a qu'un député à l'Assemblée législative, pourrait même ravir le titre d'opposition officielle au Parti progressiste-conservateur, qui ne récolterait plus que 19 % des intentions de vote, soit un recul de 6 % par rapport à novembre.

Les appuis au Nouveau Parti démocratique demeurent stables à 7 %, selon le coup de sonde.

Le premier ministre moins populaire

Toutefois, lorsqu'il est question de la popularité personnelle des chefs de partis à l'Île-du-Prince-Édouard, c'est Peter Bevan-Baker qui prend les devants. Le chef du Parti vert est le premier choix de 34 % des électeurs, d'après CRA.

La popularité personnelle de Wade MacLauchlan est en chute libre. Le premier ministre est le premier choix de 29 % des électeurs, alors qu'il trônait à 46 % en août dernier.

Le chef progressiste-conservateur par intérim Jamie Fox parvient à rallier 12 % de l'électorat insulaire, tandis que le néo-démocrate Mike Redmond, qui ne siège pas au parlement provincial, ferme la marche avec 5 %, toujours selon le même sondage.

Corporate Research Associates a sondé par téléphone 304 électeurs de l'Île-du-Prince-Édouard entre le 3 février et le 1er mars. La marge d'erreur de l'exercice est de plus ou moins 5,6 %, 95 fois sur 100.