NOUVELLES
13/03/2017 16:57 EDT | Actualisé 14/03/2018 01:12 EDT

Haïti: un gouvernement de novices à l'épreuve du parlement

Le Premier ministre haïtien, nommé il y a près de trois semaines par le président Jovenel Moïse, a fait connaitre lundi les membres de son gouvernement qui, composé de novices, doit maintenant obtenir la validation du parlement.

Jack Guy Lafontant, médecin, inconnu de la scène politique le mois dernier, a signé l'arrêté officialisant la nomination de ses 18 ministres, dont seulement 5 femmes.

Un ministre de l'ancien président provisoire Jocelerme Privert (au pouvoir de février 2016 à février 2017) et une secrétaire d'Etat de l'administration de l'ex-président Michel Martelly (2011 à 2016) sont les personnalités les plus connues de ce cabinet.

Un mois après sa prise de fonction, Jovenel Moïse, qui fait ses débuts en politique, a composé avec son premier ministre un gouvernement sans expérience politique, avec néanmoins quelques techniciens, et finalement peu ouvert à l'opposition mais plutôt composé de personnes proches du parti haïtien Tet Kale (PHTK) de l'ancien chef d'Etat Martelly.

Selon la constitution, cette nouvelle équipe gouvernementale doit, avant de prendre fonctions, se présenter devant le parlement pour faire valider la politique générale du Premier ministre.

La semaine dernière, Jack Guy Lafontant a transmis aux députés et sénateurs son texte d'une quarantaine de pages mais la séance de présentation prévue ce lundi au Sénat n'a pas pu se tenir faute d'un nombre suffisant d'élus présents.

Face a cet échec, lundi soir, le président du Sénat a ajourné sine die la séance, indispensable à la prise de fonction des ministres.

amb/sha