NOUVELLES
13/03/2017 10:56 EDT | Actualisé 14/03/2018 01:12 EDT

Des militants arrêtés à Bahreïn (témoins)

La police bahreïnie a arrêté lundi plusieurs militants, à la veille du verdict attendu du dignitaire chiite cheikh Issa Qassem, accusé notamment de blanchiment d'argent, selon des témoins.

La police a établi des barrages à l'entrée de plusieurs villages chiites près de Manama et procédé à plusieurs arrestations, ont indiqué des témoins et militants.

Les autorités n'ont pas annoncé d'arrestations.

Entretemps, de nombreux chiites ont observé un sit-in devant la maison de cheikh Issa Qassem, dans le village de Diraz, à l'ouest de Manama, selon des témoins.

Bahreïn est le théâtre de troubles sporadiques depuis la répression d'un mouvement de contestation, lancé en février 2011 dans la foulée du Printemps arabe et animé par la majorité chiite qui réclame une véritable monarchie constitutionnelle à la dynastie sunnite au pouvoir.

Issa Qassem est poursuivi en justice pour "collecte illégale de fonds" et "blanchiment".

Il a été déchu le 20 juin de sa nationalité, le ministère de l'Intérieur l'ayant accusé d'"encourager le confessionnalisme" et de "servir des intérêts étrangers", en allusion à l'Iran.

Cette mesure avait été critiquée par des ONG et des alliés occidentaux de Bahreïn, ainsi que par Téhéran.

bur-ak/vl/feb