NOUVELLES
13/03/2017 12:31 EDT | Actualisé 14/03/2018 01:12 EDT

Crise Turquie/Pays-Bas: la diplomatie américaine appelle au calme

La diplomatie américaine a appelé au calme lundi la Turquie et les Pays-Bas, deux alliés de Washington au sein de l'Otan, en les exhortant à résoudre leur crise diplomatique.

"Ils sont tous les deux des partenaires solides et des alliés de l'Otan. Nous leur demandons simplement d'éviter l'escalade et de s'efforcer de régler la situation", a plaidé un haut responsable du département d'Etat.

Ce diplomate américain a précisé que la nouvelle administration de Donald Trump n'était pas directement intervenue auprès d'Ankara et de La Haye parce que ce sont de "solides démocraties" qui "peuvent régler cela entre elles".

Le responsable n'a pas pris position en faveur de la Turquie ou des Pays-Bas mais il a affirmé que de manière générale "les gens devaient pouvoir manifester dans le calme et, qu'ayant cela à l'esprit, les deux pays devaient éviter la guerre des mots à laquelle on a assisté ce week-end".

L'Union européenne et l'Otan tentaient lundi de désamorcer la crise entre les Pays-Bas et la Turquie, qui fulmine contre les autorités néerlandaises pour avoir empêché deux ministres turcs de participer à des meetings de soutien au président Recep Tayyip Erdogan.

Les Turcs sont appelés à voter sur une réforme constitutionnelle censée élargir les pouvoirs du président Erdogan et ses ministres se sont lancés dans une tournée européenne pour mobiliser la diaspora turque.

La crise entre La Haye et Ankara survient juste avant les élections législatives cruciales de mercredi aux Pays-Bas après une campagne où l'islam et l'immigration ont été placés au coeur des débats par l'un des favoris, le candidat de l'extrême droite Geert Wilders.

nr/vog