NOUVELLES
11/03/2017 04:42 EST

Un procureur américain dit avoir été congédié après avoir refusé de démissionner

Bloomberg via Getty Images
Preet Bharara, U.S. attorney for the Southern District of New York, speaks during a press conference in New York, U.S., on Wednesday, Dec. 21, 2016. A former portfolio manager who was responsible for investing more than $53 billion in New York State employee retirement funds took more than $100,000 in bribes in exchange for steering more than $2 billion in pension business to two brokers, earning them and their firms millions of dollars in commissions, authorities said on Wednesday. Photographer: Peter Foley/Bloomberg via Getty Images

Un procureur fédéral de Manhattan qui n'a pas la langue dans sa poche et qui est reconnu pour sa lutte contre la corruption publique dit s'être fait montrer la porte après avoir refusé de démissionner.

Preet Bharara a annoncé dans un micromessage envoyé sur son compte Twitter, samedi après-midi, qu'il venait d'être remercié et qu'il n'avait pas démissionné.

M. Bharara a ajouté que d'avoir été le procureur du district sud de New York sera toujours "le plus grand honneur de (sa) vie professionnelle".

Le juriste de 48 ans s'était fait demander par le président désigné de l'époque, Donald Trump, de demeurer procureur de Manhattan lors d'une rencontre au mois de novembre à la tour Trump.

M. Bharara avait été nommé par l'ancien président démocrate Barack Obama, en 2009.

Dans ses apparitions publiques, il avait souvent décrié la corruption. Il a poursuivi avec succès plusieurs élus de l'État, issus tant du Parti démocrate que républicain.

Plusieurs des procureurs fédéraux qui avaient été mis en poste par l'administration Obama se sont déjà retirés de leurs fonctions. Les près de quarante autres qui n'ont pas pris la porte dans les premières semaines de l'administration de Donald Trump ont toutefois été priés de le faire "afin d'assurer une transition uniforme", a affirmé une porte-parole du département de la Justice, Sarah Isgur Flores.

Il est de coutume que les 93 procureurs des États-Unis se retirent de leurs fonctions quand un nouveau président entre en poste, mais les départs ne se font pas de façon automatique.

À VOIR AUSSI

Galerie photo Visite à New York Voyez les images