NOUVELLES
10/03/2017 10:34 EST | Actualisé 10/03/2017 10:36 EST

280 patients ont disparu d'une liste d'attente à l'hôpital Charles-Lemoyne

Google

En attente d'une endoscopie à l'hôpital Charles-Lemoyne, à Longueuil, 280 patients ont vu leur nom disparaître des listes d'attente de l'institution.

Certains patients attendaient de passer l'examen médical, qui permet notamment de détecter un cancer, depuis seulement quelques semaines, mais d’autres étaient en attente depuis plus d’un an.

« C’est une erreur humaine d’enregistrement de patients sur une liste d’ordinateur, tout simplement », a commenté le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, en entrevue à l'émission Gravel le matin à la radio de Radio-Canada.

Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette.

Le directeur de la Santé publique de la Montérégie, Jean Rodrigue, explique que l’établissement procède à des vérifications de sa procédure administrative et que c’est au cours d’une de ces opérations que le problème est survenu.

M. Rodrigue précise que ce sont des patients qui ont demandé un report de leur rendez-vous qui ont disparu du système informatique. « La façon dont la codification a été faite, ces patients étaient comme mis en réserve et disparaissaient de la liste », explique M. Rodrigue.

«Heureusement, c’était tous des examens de dépistage. Donc, des patients qui n’avaient pas de problème.»

— Jean Rodrigue

Le ministre de la Santé explique que les listes d’attente pour l’endoscopie sont gérées selon des codes de priorités de P1 à P5; P1 constituant un cas prioritaire, dont l’examen doit être réalisé pratiquement sur-le-champ, alors que les patients présentant un code P5 peuvent attendre plus longtemps. « Heureusement, dans cette histoire, tous les cas étaient des priorités P5 », a confirmé le ministre.

L’établissement s’est aperçu de l’erreur et a rappelé les patients pour leur donner un nouveau rendez-vous. « La moitié des patients ont eu leur rendez-vous dans les délais malgré cette erreur, poursuit M. Rodrigue, alors que l’autre moitié s’est retrouvé hors délai. »

« C’est toujours déplorable une situation comme ça, et on le regrette pour les patients – mais il n’y avait pas de patients qui souffraient de problèmes intestinaux qui ont eu leur examen retardé », conclut-il.

«[C’étaient] des cas non urgents, des patients asymptomatiques qui avaient un examen de dépistage parce que les patients arrivaient à 50 ans, qui ne présentaient pas de symptômes particuliers.» ―Gaétan Barrette

Le ministre Barrette rappelle que son gouvernement a investi davantage d'argent en endoscopie afin de réduire le temps d’attente pour subir cet examen médical au Québec et particulièrement en Montérégie.

« Déjà, nos listes d’attente ont commencé à baisser de façon substantielle et ça va continuer dans cette direction », poursuit M. Barrette. « Nos investissements ne sont pas arrivés à pleine capacité, mais on est sur la bonne voie pour y arriver. »

Tous les patients ont toutefois obtenu un nouveau rendez-vous, selon le ministre Barrette, et certains ont même déjà passé leur examen.

Voir aussi:

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo 9 choses à savoir sur Gaétan Barrette Voyez les images