NOUVELLES
10/03/2017 04:20 EST | Actualisé 10/03/2017 04:20 EST

Le Canada épinglé pour négligence environnementale du parc national Wood Buffalo

De Agostini Picture Library via Getty Images
UNSPECIFIED - AUGUST 01: Aerial view of Highway 5, Wood Buffalo National Park (UNESCO World Heritage List, 1983) - Northwest Territories, Canada. (Photo by DeAgostini/Getty Images)

Le Canada a échoué à assurer la protection d'un vaste parc national en bordure des champs de sables pétrolifères, a estimé vendredi l'Unesco qui pourrait ajouter le parc à sa liste noire du patrimoine mondial en péril.

Le parc national Wood Buffalo, à cheval sur la province de l'Alberta et les Territoires du Nord-Ouest, plus vaste que les Pays-Bas, subit l'impact négatif du développement industriel des sables bitumineux et du projet du barrage Site-C dans la province voisine de Colombie-Britannique, selon le rapport de l'agence culturelle des Nations unies.

L'"accumulation de preuves laisse penser que la présence de produits polluants" comme le sulfate et le mercure est une conséquence directe de l'exploitation de gisements de sables bitumineux de l'Alberta au Sud du delta.

L'avenir du delta Paix-Athabasca, une des plus importantes réserve d'eau douce de la planète, et habité depuis des siècles par des peuples autochtones comme les Cris et les Tchipewyans, est au mieux "incertain", souligne le rapport.

Parmi ses 17 recommandations au gouvernement canadien, l'Unesco préconise de donner plus de pouvoirs décisionnaires aux Premières nations pour la gouvernance du parc, la mise en place d'une zone tampon entre le parc et les industries des sables bitumineux ainsi qu'une réévaluation environnementale des projets industriels adjacents.

"Le Canada doit répondre rapidement et fermement pour mettre en œuvre les recommandations du rapport. La durée de vie du delta en dépend", a réagi Steve Courtoreille, grand chef de la nation Crie de Mikisew.

"Ce rapport accablant démontre que le gouvernement de Justin Trudeau n'aurait jamais du approuver le projet de barrage du Site-C", a estimé Galen Armstrong, environnementaliste de Sierra Club.

Le parc, composé de prairies, de vastes forêts, ainsi que d'un grand nombre de lacs et de cours d'eau, est également habité par un des plus importants troupeaux de bisons au monde.

VOIR AUSSI:

Galerie photo Des sites naturels et culturels célèbres menacés par le réchauffement climatique Voyez les images