NOUVELLES
09/03/2017 02:13 EST | Actualisé 10/03/2018 00:12 EST

Un incendie dans un refuge pour enfants fait au moins 22 morts au Guatemala

CIUDAD DE GUATEMALA — Les flammes se sont emparées de la portion pour filles d'un refuge pour enfants bondé près de Guatemala City, tôt mercredi, et les autorités affirment qu'au moins 22 filles sont mortes et des dizaines d'autres blessées.

Des photos prises de l'intérieur du refuge montrent des draps bleus couvrant des corps chaussés d'espadrilles et des morceaux de matelas en mousse dans ce qui semble être un dortoir plein de traces de fumée. Des proches désemparés attendaient des nouvelles à l'extérieur.

Le refuge avait déjà été dénoncé en raison de sa surpopulation, des agressions qui y seraient commises et des évasions dont il était le théâtre.

Vingt-deux corps ont été trouvés. Des dizaines d'autres personnes ont été blessées, dont certaines qui ont été brûlées si gravement que l'on craint pour leur vie.

Des analyses génétiques seront peut-être nécessaires pour identifier certains corps. Le docteur Marco Antonio Barrientos, de l'hôpital Roosevelt, a demandé aux parents qui se massaient à l'extérieur des photos, des fiches dentaires ou d'autres détails qui permettraient d'identifier les dépouilles, comme des tatouages.

Le procureur spécialisé dans les droits des enfants Abner Paredes a affirmé que les premières informations laissaient croire que l'incendie avait éclaté après que certaines résidantes eurent mis le feu à des matelas dans le refuge.

Il y avait eu mardi des signalements de tentative d'évasion du refuge, qui a été créé pour accueillir les enfants ayant été victimes d'agression, orphelins ou qui ont purgé des peines dans des centres pour délinquants pour ensuite n'avoir nulle part où aller.

Bien que le refuge Refuge de la Vierge de l'Assomption ait été construit pour accueillir 500 enfants et adolescents, il comptait sous son toit environ 800 jeunes au moment de l'incendie.