NOUVELLES
09/03/2017 08:10 EST | Actualisé 10/03/2018 00:12 EST

St-Louis et Bellevue perdront leur caisse populaire

Les résidents de St-Louis et de Bellevue, près de Prince Albert, se disent frustrés, tristes et déçus. À la fin du mois de juin, les deux Caisses populaires Affinity, qui servent chacune des communautés francophones, fermeront leurs portes.

Dans une lettre envoyée aux résidents, l'institution financière affirme que les besoins de la clientèle ont changé significativement au cours des dernières années, ce qui la mène à la fermeture de succursales dont le nombre de visiteurs est bas.

Des résidents de St-Louis déplorent que la caisse n'ait pas consulté ses membres avant de prendre une telle décision. Rose-Mary Carey, l’une d’entre eux, indique n’avoir reçu la lettre de l’institution financière que la semaine dernière.

C'était comme un coup, on ne s’y attendait pas. Et puis là maintenant, c'est un fait accompli. On est frustrés et pas de bonne humeur.

Rose-Mary Carey, résidente de St-Louis

Elle explique qu’en ce moment, ça lui prend au plus cinq minutes pour se rendre à la caisse du village. Après la fermeture, elle estime qu’il lui faudra au moins 30 minutes pour se rendre à la caisse de Prince Albert.

Le début de la fin

Des résidents de Bellevue s’inquiètent quant à eux qu'une fois la caisse fermée, les habitants des environs, comme ceux de la Première Nation One Arrow, cessent de venir à Bellevue parce qu'il y a un service en moins. Ils considèrent qu’une baisse de visiteurs pourrait nuire aux autres commerces.

Le préfet de la municipalité rurale de St-Louis, Émile Boutin, partage cette inquiétude. Selon lui, c'est un coup dur pour les entreprises locales qui font appel aux services des Caisses populaires Affinity. Il craint que le départ de commerces comme la Caisse représente le début de la fin pour les petites communautés.

Avec les informations de Marc-Antoine Bélanger