NOUVELLES
09/03/2017 10:49 EST | Actualisé 10/03/2018 00:12 EST

Pont de Québec : le maire Labeaume s’oppose à la proposition de la Chambre de commerce

Le maire Labeaume rejette dans son ensemble les conclusions du rapport de la Chambre de commerce qui recommande la création de deux sociétés pour assurer la pérennité du pont de Québec.

Régis Labeaume ne comprend pas le principe de créer deux sociétés et ne conçoit pas qu'un organisme sans but lucratif devienne propriétaire et gèrerait le pont.

« Pourquoi les gouvernements et le CN, qui mettraient de l’argent, laisseraient une OBNL [organisation à but non lucratif] faire les travaux de peinture », a-t-il déclaré.

M. Labeaume estime qu’un organisme sans but lucratif sans ressource financière n’est pas en mesure de gérer une telle structure. Selon lui, une société de la Couronne est davantage en mesure d’assurer une gestion adéquate et pallier d’éventuels imprévus.

« C’est juste que la logique économique et la logique de responsabilité [de ce rapport-là] ne tiennent pas. Ça prend un propriétaire solide, a-t-il soutenu. À Montréal, par exemple, c’est une société de la Couronne qui gère les ponts. Ça prend un propriétaire qui est solide. »

C’est très gouvernemental de vouloir régler un problème en créant une nouvelle organisation. On voit ça depuis des décennies. À Québec, on essaie de les réduire.

Régis Labeaume

Il ne croit pas non plus aux chances de succès de l'autre société qui aurait pour mandat de mettre en valeur le pont de Québec.

« J’essaie de trouver l’utilité des deux nouvelles structures qu’on va créer et je ne les comprends pas », a-t-il souligné.

Plus de détails à venir