NOUVELLES
09/03/2017 02:32 EST | Actualisé 09/03/2017 02:32 EST

Perquisitions dans plusieurs boutiques Cannabis Culture à travers le pays

Des perquisitions visant des boutiques soupçonnées de vendre illégalement du cannabis ont eu lieu jeudi dans plusieurs villes canadiennes, a annoncé la police.

Le "Projet Gator", comme est surnommée l'opération policière, a visé des boutiques de l'enseigne Cannabis Culture à Toronto, Ottawa et Hamilton en Ontario ainsi qu'à Vancouver en Colombie-Britannique, selon le communiqué de la police.

Les perquisitions ont été menées au lendemain de l'arrestation de Marc Emery, autoproclamé "prince de l'herbe", et de son épouse Jody Emery, propriétaires de la marque de la chaîne de boutiques franchisées Cannabis Culture.

L'activiste pro-cannabis depuis plus d'une vingtaine d'années et sa femme ont été interpellés à l'aéroport de Toronto mercredi soir alors que le couple devait s'envoler pour participer à un festival consacré au cannabis en Espagne.

Ces opérations policières coordonnées interviennent quelques jours après la réaffirmation par le Premier ministre Justin Trudeau que le gouvernement allait "présenter un projet de loi d'ici l'été" sur la légalisation du cannabis. Mais, "jusqu'à ce que nous ayons un cadre pour contrôler et réguler la cannabis, la loi actuelle s'applique", avait-il déclaré.

cannabis culture

En décembre à Montréal, une dizaine de boutiques avaient ouvert illégalement et, le même jour, Justin Trudeau avait déjà rappelé que "la vente ou l'achat de marijuana (étaient) illégaux".

Quelques heures après, la police avait fermé ces boutiques et arrêté Marc Emery qui avait été inculpé de trafic de stupéfiants.

Seule la vente de cannabis médical est autorisée au Canada.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter