NOUVELLES
09/03/2017 15:33 EST | Actualisé 10/03/2018 00:12 EST

Les Yankees misent sur la jeunesse avec Bird et Sanchez, notamment

TAMPA, Fla. — Les Yankees s'orientent davantage vers la jeunesse que par le passé, mais ils espèrent quand même que des joueurs comme Gary Sanchez et Greg Bird puissent les aider à rivaliser pour une place en séries.

Les cogneurs de 24 ans s'en tirent bien en Ligue des pamplemousses, frappant pour bien au-delà de ,300, incluant trois circuits chacun.

Les Yankees veulent combiner une mentalité de petit marché, où on porte soin aux filiales, à la capacité de combler des besoins avec des joueurs autonomes.

«Le plus grand défi reste à venir, résume le directeur général associé des New-Yorkais, Hal Steinbrenner. C'est excitant.»

Sanchez a été rappelé le 3 août et s'est montré spectaculaire dans les derniers mois de la campagne, avec 20 circuits en 53 matches (36 comme receveur, 17 en tant que frappeur de choix).

«Je ne ressens pas de pression, a dit le Dominicain, à l'aide d'un interprète. J'arrive sur le terrain et je me concentre sur mon boulot, c'est tout. Je travaille fort pour m'améliorer en attaque et en défense.»

Bird a claqué 11 circuits en 46 matches en 2015. L'an dernier, le premier but a dû rester à l'écart à cause d'une opération à l'épaule droite.

Un autre joueur de 24 ans, Aaron Judge, a de bonnes chances de se voir confier le poste au champ droit.

«C'est un peu différent, relate le voltigeur Brett Gardner, qui a le plus d'ancienneté chez les Yankees (il entame sa 10e saison avec eux). Il y a beaucoup de jeunes joueurs prometteurs. Moi et les autres vétérans, on doit les mettre à l'aise et les aider à connaître du succès.»

Les quatre titres de la Série mondiale entre 1996 et 2000 avaient des racines similaires: le noyau composé d'Andy Pettitte, Derek Jeter, Mariano Rivera, Jorge Posada et Bernie Williams avait été formé dans les filiales de l'organisation.

«Je suis emballé de voir ce qui se passe, a dit Pettitte, un instructeur spécial au camp des Yankees. Ça amène beaucoup de dynamisme. Ça va être intéressant de voir leur développement. Espérons que quelques-uns puissent rester avec l'équipe pendant 10 ou 15 ans. Ça serait quelque chose de spécial.»