NOUVELLES
09/03/2017 14:16 EST | Actualisé 10/03/2018 00:12 EST

Les villes reçoivent moins d'argent que les villages en Sask., selon une étude

Les municipalités urbaines de la Saskatchewan n'ont pas les moyens nécessaires pour faire face aux difficultés économiques, alors que les municipalités rurales de la province sont mieux armées, révèle une étude du Conference Board du Canada.

L’étude commanditée par l’association représentant ces municipalités (SUMA) démontre que le gouvernement dépense proportionnellement davantage dans les communautés rurales, a précisé le directeur général, Laurent Mougeot.

« L’enveloppe budgétaire provinciale retourne aux municipalités 20 % des recettes au niveau de la taxe de vente provinciale. La distribution de cet argent entre les municipalités ne se fait pas de façon proportionnelle à la population », a-t-il souligné.

Si l’enveloppe budgétaire ne change pas et qu’on a plus de gens en zone urbaine, on diminue [les investissements] par habitant.

Laurent Mougeot, directeur général de SUMA

M. Mougeot réclame un ajustement du financement en fonction de la croissance démographique dans les centres urbains de la province. Il rappelle que les municipalités urbaines s’attendent déjà à recevoir 5,1 % moins cette année en raison des difficultés économiques en Saskatchewan.

Lors d'une reprise économique dans la province, M. Mougeot voudrait voir une révision des investissements dans les villes.