NOUVELLES
09/03/2017 04:34 EST | Actualisé 10/03/2018 00:12 EST

Hawaï conteste le nouveau décret migratoire de Donald Trump

HONOLULU — Hawaï est devenu mercredi le premier État américain à contester devant les tribunaux le nouveau décret migratoire du président Donald Trump, en faisant valoir que la mesure nuit à sa population musulmane, à l'industrie du tourisme et aux étudiants étrangers.

Les avocats de l'État se sont adressés à un tribunal fédéral, à Honolulu.

Le nouveau décret interdit l'émission de visas aux ressortissants de six pays majoritairement musulmans et met fin au programme américain de réfugiés. Il ne s'applique toutefois pas aux visiteurs déjà détenteurs de visas.

Le procureur général d'Hawaï, Douglas Chin, a rappelé que 20 pour cent de la population de l'État est née à l'étranger, tout comme 20 pour cent de sa main d'oeuvre, et que quelque 100 000 personnes qui y habitent ne sont pas des citoyens américains.

L'audience est prévue le 15 mars, la veille de l'entrée en vigueur de la nouvelle mesure.