NOUVELLES
09/03/2017 04:50 EST | Actualisé 10/03/2018 00:12 EST

Des frappes aériennes tuent au moins 20 civils en Syrie

BEYROUTH — Au moins 20 civils, dont des enfants, ont été tués par des frappes aériennes lancées contre un village situé à l'est de Raqqa, la capitale de fait de Daech (le groupe armé État islamique) dans le nord de la Syrie.

Ces frappes sont possiblement l'oeuvre de la coalition américaine.

L'Observatoire syrien des droits de la personne, à Londres, rapporte de son côté que les frappes lancées avant l'aube mardi contre le village de Matab ont fait 23 morts, dont huit enfants.

L'Observatoire ajoute que les forces aériennes russe et syrienne ne sont pas actives dans la région.

Washington avait révélé mercredi que quelque 200 Marines équipés de pièces d'artillerie lourde ont été déployés en Syrie en prévision de l'assaut contre Raqqa.

Des ingénieurs ont par ailleurs réussi à rétablir une partie de l'alimentation en eau potable de la ville d'Alep, qui a été reprise par les forces syriennes à la fin de l'an dernier. Les stations de pompage de la ville de Khafseh, sur le fleuve Euphrate, ont été capturées plus tôt cette semaine.