NOUVELLES
09/03/2017 15:16 EST | Actualisé 10/03/2018 00:12 EST

Des candidats à la direction du PCC donnent des entrevues à un suprémaciste blanc

Des candidats dans la course à la direction du Parti conservateur ont accordé une entrevue à un journaliste autoproclamé qui publie régulièrement des contenus sur le web faisant la promotion de la suprématie blanche.

Les entrevues apparaissent sur la chaîne YouTube de Kevin J. Johnston, FreedomReport.ca, aux côtés d’autres vidéos critiquant l’immigration et les musulmans. L’auteur s’y présente comme « le commentateur social que vous attendiez ».

Dans l’une d’entre elles, il critique la députée ontarienne libérale Iqra Khalid, à l’origine d'une motion visant à dénoncer l'islamophobie.

Les candidats Michael Chong, Erin O'Toole, Pierre Lemieux et Brad Trost ont accordé une entrevue devant caméra au chroniqueur, tandis que Maxime Bernier lui a parlé au téléphone.

Les contenus sont également repris sur le site web Mississauga Gazette, qui se décrit comme un « site d’information indépendant », bien qu’il appartienne au chroniqueur.

Pas au courant

Maxime Hupé, le directeur des communications de l'équipe de Maxime Bernier, déclare qu’il n’était pas au courant des idées défendues par Kevin J. Johnston et que son candidat ne tolère pas les commentaires du chroniqueur. Il ajoute que, selon lui, la Mississauga Gazette était un journal numérique local.

Le directeur des communications de Michael Chong, Chisholm Pothier, affirme lui aussi que ce dernier n’avait aucune idée de qui était Kevin J. Johnston. Il dit que le candidat a simplement eu une conversation avec le chroniqueur, comme il le ferait avec quiconque se rapproche de lui lors d'un événement public.

Kevin J. Johnston affirme quant à lui que les candidats étaient bien conscients de son identité et des contenus publiés sur ses plateformes lorsqu’ils ont accepté de lui parler. Il dit leur avoir envoyé plusieurs lettres de plainte.

Selon lui, les internautes approuvent les contenus qu’il propose sur sa chaîne YouTube, son compte étant passé de 40 abonnés à près de 4000 depuis le début de l’année.