NOUVELLES
09/03/2017 17:06 EST | Actualisé 10/03/2018 00:12 EST

Des activités sportives et culturelles accessibles pour tous les jeunes à Gatineau

Marier l'activité sportive et culturelle? Pourquoi pas! C'est ce que s'est dit l'organisme sans but lucratif (OSBL) Dimension sportive et culturelle, en proposant dès 1999 des activités variées dans les écoles primaires. D'abord implanté dans la grande région de Québec, le volet gatinois s'est développé à la suite d'un coup de coeur.

Enseignant en éducation physique pendant 10 ans au secondaire, Guillaume Vermette a rencontré par coïncidence le fondateur de l'organisme. Il a alors un déclic et décide de plonger dans l'aventure, en développant un volet à Gatineau et à Ottawa.

« Je me suis lancé dans le projet à pieds joints! », lance-t-il.

L'idée est simple : proposer une cinquantaine d'activités parascolaires sportives et culturelles aux écoles primaires, qui font ensuite leur sélection en fonction de leurs besoins.

Ces classes sont offertes sur l'heure du midi, après l'école ou même la fin de semaine.

Volleyball, ballon chasseur, athlétisme... Le choix est varié. Et le volet culturel constitue environ 60 % des activités (dessin, éveil artistique, peinture, musique, chant, science, etc.)

L'OSBL fait ensuite le pont avec les animateurs ou les organismes qui vont donnent ces ateliers.

J'aime vraiment le contact avec les jeunes, le sourire qu'ils nous donnent [...] J'aime ça leur apprendre des choses. Ils nous apprennent des choses eux aussi.

Julien Brunet, animateur, Dimension sportive et culturelle

Jusqu'à présent, Dimension sportive et culturelle est présent dans une vingtaine d'écoles, particulièrement celles de la Commission scolaire au Portage-de-l'Outaouais (CSPO).

Guillaume Vermette estime que plus de 15 000 enfants participent à ses activités parascolaires dans une année.

Des avantages pour les écoles

En offrant un guichet unique, Dimension sportive et culturelle souhaite simplifier la tâche des écoles.

L'avantage principal est de les dégager d'une tâche [de gestion] et d'avoir un point de service unique [...] ne serait-ce que des dépôts, des formulaires et des inscriptions.

Guillaume Vermette, directeur régional, Dimension sportive et culturelle

Aussi, la formule permet aux enfants d'expérimenter différentes activités, de développer leurs aptitudes et d'identifier leurs intérêts.

Par ailleurs, l'approche se veut inclusive. L'OSBL développe différentes formules, notamment pour les milieux défavorisés.

« On a obtenu des subventions pour ces écoles-là, ce qui nous permet d'y offrir des activités à bas prix », précise Guillaume Vermette. « Pour moi, c'est important que tout le monde ait accès à des activités sportives ou culturelles. »

Des bénéfices pour les enfants

Guillaume Vermette le constate régulièrement : les élèves qui participent aux activités démontrent une plus grande motivation... du moins l'a-t-il constaté auprès de ses propres enfants!

Sachant qu'ils ont une activité prévue dans la journée, « souvent, ça va motiver les enfants à venir à l'école. Ils sont très heureux », rapporte-t-il.

Ça les allume, leur donne une valorisation et, ultimement, une bonne estime d'eux-mêmes parce qu'ils réussissent dans une activité qu'ils aiment.

Guillaume Vermette, directeur régional, Dimension sportive et culturelle

Cette motivation peut même avoir une incidence en classe et stimuler la réussite scolaire, ajoute M. Vermette.

Souhaitant être plus présent dans les écoles de la région, Dimension sportive et culturelle poursuit ses démarches afin de faire davantage connaître ses services.

L'OSBL vient d'ailleurs d'être reconnu en tant qu'organisme affilié à la Ville de Gatineau, ce qui lui permettrait d'offrir des activités dans le cadre du programme Culture et loisirs de la Municipalité.