NOUVELLES
09/03/2017 13:05 EST | Actualisé 10/03/2018 00:12 EST

C3 - Sans briller, Manchester United préserve ses chances pour la qualification

Manchester United n'a maîtrisé ni son sujet ni les éléments jeudi en 8e de finale aller d'Europa League, concédant un match nul à Rostov (1-1) qui les place tout de même en position favorable avant le match retour.

Un stade ouvert aux quatre vents, une pelouse capricieuse et un public en fusion: le déplacement des "Red Devils" dans le sud de la Russie avait un goût de C3 à l'ancienne. Mais si l'entraîneur José Mourinho s'était plaint la veille de l'état du terrain, c'est Rostov qui en a fait les frais en premier.

Une perte de balle à l'entrée de sa surface de l'excellent Christian Noboa, piégé par une motte de terre, et Henrikh Mkhitaryan était seul dans les six mètres dix secondes plus tard pour reprendre un centre en retrait de Zlatan Ibrahimovic (35e).

C'était la première occasion du match, et la seule vraie opportunité de marquer que Manchester United aura en 90 minutes. Car pour le reste, les coéquipiers de Paul Pogba auront été bousculés.

Des frappes lointaines et non cadrées d'Ibrahimovic (48e) et d'Ashley Young (52e) et une tête pas assez appuyée de Marouane Fellaini (66e), un des meilleurs "Red Devils" sur la pelouse, voilà pour les seules occasions mancuniennes.

Dès l'entame de la partie, José Mourinho avait d'ailleurs senti que ses joueurs auraient des difficultés pas uniquement dues à la vaillance des Jaune et Bleu, demandant à ses défenseurs de sauter le milieu de terrain.

Très actif dans sa zone, le coach portugais aura aussi un échange acerbe avec l'arrière droit de Rostov, Timofei Kalachev. "Le plus important, c'est qu'après le match, on se parle, on se serre la main, on se respecte et on s'est dit des choses sympas", sourira José Mourinho en conférence de presse d'après-match.

Sauter le milieu de terrain, c'est de cette façon que Rostov recollera au score. Aleksandr Bukharov, à la réception d'une passe en profondeur superbement dosée de Kalachev, réalise l'enchaînement parfait (53e) et trompe Sergio Romero.

De quoi revigorer des Jaune et Bleu accrocheurs mais inoffensifs jusqu'alors. Mais malgré les bons enchaînements de Noboa ou d'Erokhin, poussés par un public surchauffé, les occasions sont aussi rares côté russe.

Gatskan, auteur d'une belle frappe captée sans difficulté par Romero (87e), aurait toutefois pu offrir à Rostov une victoire pas imméritée.

L'entrée en jeu tardive d'Anthony Martial (76e) n'a changé pas la donne du match, Manchester semblant se contenter du nul.

José Mourinho a d'ailleurs estimé repartir de Russie avec un "résultat positif" mais les "Red Devils" devront être plus incisifs lors du match retour à Old Trafford, la semaine prochaine.

Placé sous haute surveillance, le déplacement des fans de MU s'est d'ailleurs déroulé sans les heurts craints, aucun incident n'ayant été signalé au moment du coup d'envoi. Et les supporters de Rostov auront offert un beau spectacle pendant 90 minutes, pour un match qui était attendu par toute une ville.

"Tout était superbe", a d'ailleurs salué, en connaisseur, l'entraîneur portugais après la rencontre.

tbm/ah/sk