NOUVELLES
09/03/2017 03:09 EST | Actualisé 10/03/2018 00:12 EST

Brexit: l'Écosse évoque un nouveau référendum sur l'indépendance en 2018

LONDRES — Le leader indépendantiste de l'Écosse a indiqué jeudi qu'un nouveau référendum sur l'indépendance est possible d'ici 18 mois, pour éviter que la région ne soit entraînée hors de l'Union européenne par le «Brexit» du Royaume-Uni.

La première ministre Nicola Sturgeon a déclaré que l'automne 2018 «serait le moment logique» pour organiser un référendum «si c'est le chemin que nous choisissons de suivre».

Elle a toutefois insisté pour dire qu'aucune décision finale n'a encore été prise.

Mme Sturgeon, qui dirige le Parti national écossais, a dénoncé vertement la décision des Britanniques de claquer la porte de l'Union européenne. Si le Royaume-Uni a voté à 52 pour cent en faveur d'un départ, 62 pour cent des électeurs écossais ont plutôt voté en faveur d'un maintien au sein de l'UE.

Le référendum de 2014 avait vu 55 pour cent des Écossais rejeter l'indépendance. Mme Sturgeon prétend maintenant que le Brexit a changé la donne. Elle a aussi prévenu à de multiples reprises qu'elle ne permettra pas que l'Écosse soit éjectée de l'UE contre son gré.

Dans une entrevue diffusée par la BBC jeudi, Mme Sturgeon déclare qu'elle ne «bluffait» pas quand elle a évoqué un nouveau référendum et indique qu'elle cherche activement comment protéger les liens entre l'UE et l'Écosse.

La première ministre britannique Theresa May prévoit enclencher la sortie de son pays de l'UE au plus tard le 31 mars. Mme Sturgeon croit que les conditions du divorce commenceront à se préciser pendant la deuxième moitié de 2018.