POLITIQUE
08/03/2017 04:27 EST

Renégociation de l'ALENA : le secrétaire américain au Commerce précise ses idées

Wilbur Ross, U.S. Secretary of Commerce, speaks during a news conference at the U.S. Department of Commerce in Washington, D.C., U.S., on Tuesday, March 7, 2017. Since the election, Trump hasn't specified his trade plans, but the U.S. Trade Representative has said the U.S. won't be bound by World Trade Organization decisions, according to a document obtained by Bloomberg News. Photographer: Zach Gibson/Bloomberg via Getty Images
Bloomberg via Getty Images
Wilbur Ross, U.S. Secretary of Commerce, speaks during a news conference at the U.S. Department of Commerce in Washington, D.C., U.S., on Tuesday, March 7, 2017. Since the election, Trump hasn't specified his trade plans, but the U.S. Trade Representative has said the U.S. won't be bound by World Trade Organization decisions, according to a document obtained by Bloomberg News. Photographer: Zach Gibson/Bloomberg via Getty Images

Les discussions entourant la renégociation de l'Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) devraient commencer plus tard cette année et s'échelonner sur environ 12 mois, et le processus devrait se traduire par d'importants changements, dont l'ajout de plusieurs nouveaux volets à l'accord commercial.

Les discussions entourant la renégociation de l'Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) devraient commencer plus tard cette année et s'échelonner sur environ 12 mois, et le processus devrait se traduire par d'importants changements, dont l'ajout de plusieurs nouveaux volets à l'accord commercial.

C'est le scénario préconisé par le secrétaire américain au Commerce Wilbur Ross.

Celui-ci a livré le fond de sa pensée entourant les renégociations de cet accord de libre-échange conclu avec le Canada et le Mexique et en vigueur depuis le 1er janvier 1994.

M. Ross a affirmé à Bloomberg que le Canada et le Mexique savent qu'ils devront faire des concessions. Il a salué la fermeté du président Donald Trump, qui, à son avis, a contribué à faire en sorte que les deux pays sont prêts à le faire.

Après plusieurs semaines d'incertitude, M. Ross a semblé confirmer que les discussions ne devraient pas débuter prochainement.

Le secrétaire au Commerce dit qu'il compte se tourner vers le Congrès, qui aura 90 jours pour évaluer la situation. Selon M. Ross, les pourparlers ne devraient débuter qu'à la fin de l'année.

Celui-ci se dit ouvert à la possibilité qu'il y ait une entente entre les trois parties ou deux ententes bilatérales.

M. Ross compte ajouter de nouveaux volets à l'ALENA, notamment en ce qui a trait à l'économie numérique.

VOIR AUSSI:


Galerie photo La tournée nationale 2017 de Justin Trudeau Voyez les images

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter