NOUVELLES
07/03/2017 00:11 EST | Actualisé 07/03/2018 00:12 EST

Washington a refusé d'échanger le "cheikh aveugle" contre un otage au Yémen (Al-Qaïda)

Le chef d'Al-Qaïda dans la Péninsule arabique (Aqpa) a affirmé que Washington avait refusé d'échanger le "cheikh aveugle" Omar Abdel-Rahmane emprisonné aux Etats-Unis contre un otage américain au Yémen alors qu'ils étaient tous deux en vie.

Omar Abdel-Rahman, dirigeant jihadiste égyptien considéré comme l'inspirateur des premiers attentats contre le World Trade Center à New York en 1993, est décédé en février dans une prison aux Etats-Unis où il purgeait une peine de réclusion à perpétuité.

L'otage américain Luke Somers, un journaliste enlevé en septembre 2013 par Aqpa dans la capitale yéménite, a trouvé la mort avec un enseignant sud-africain lors d'une opération commando ratée, menée par les Etats-Unis en décembre 2014 au Yémen.

"Les moudjahidine (combattants de la foi) ont tenté plus d'une fois de libérer le cheikh aveugle et handicapé, mais les Américains ne répondaient pas aux efforts pour le libérer", a déclaré le chef d'Aqpa, Qassem al-Rimi, dans un enregistrement sonore mis en ligne lundi par des sites jihadistes.

"Dans la Péninsule arabique, les moudjahidine ont kidnappé un Américain et ils n'ont rien demandé en retour que la libération du cheikh aveugle et handicapé, ainsi que de la soeur neurologue pakistanaise (...) Aafia Siddiqui", a-t-il dit.

Et d'ajouter: "les Etats-Unis ont totalement refusé d'échanger des otages dans la mesure où ils ont sacrifié leur ressortissant au lieu de le libérer".

Il n'a pas été possible de vérifier l'authenticité de cet enregistrement diffusé alors que Washington venait d'intensifier ses frappes aériennes contre Al-Qaïda au Yémen.

Après l'annonce de la mort du "cheikh aveugle", Aqpa et Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) avaient appelé dans un communiqué commun à "la plus violente des vengeances" contre "ceux qui l'ont opprimé et emprisonné".

Omar Abdel-Rahman, né en 1938, avait dirigé le groupe islamiste radical Gamaa Islamiya en Egypte avant d'émigrer aux Etats-Unis où il a été emprisonné en 1993.

bur-jj/tm/ras/nbz