NOUVELLES
07/03/2017 13:11 EST | Actualisé 08/03/2018 00:12 EST

Sault-Sainte-Marie réduira la taille de son conseil municipal lors du scrutin de 2018.

Le nombre de quartiers passera de six à cinq, et les électeurs devront élire 10 représentants au lieu de 12 conseillers municipaux.

La décision qui entrera en vigueur pour la prochaine élection municipale à l’automne 2018 découle d’un rapport d’un comité qui avait été formé au mois de juin dernier, et dont le mandat était d’examiner la composition du conseil municipal et la géographie des quartiers électoraux.

Un vote serré

La réduction de la taille du conseil municipal de Sault-Sainte-Marie n’est pas passée comme une lettre à la poste.

Le maire Christian Provenzano a dû trancher avec son vote prépondérant pour appuyer en principe un nouveau redécoupage de la carte électorale municipale et l’abolition de deux sièges de conseillers.

Le vote s’est soldé par 7 contre 6.

Avec la nouvelle structure, les électeurs devront se choisir deux conseillers dans leur quartier. Le maire est élu par l’ensemble des électeurs.

Une question d’économie

Le maire Christian Provenzano indique que sa ville pourra ainsi épargner 60 000 $ en salaires.

Les conseillers municipaux à Sault-Sainte-Marie ont un salaire annuel d’un peu moins de 23 000 $.

Celui du maire s’élève à près de 71 000 $ par année.

Des opposants croient que les mêmes économies seraient réalisées si la rémunération des élus actuels diminuait de six pour cent.

Ils craignent qu’avec deux quartiers en moins, la charge de travail soit plus élevée.

L’un d’eux, le conseiller Marchy Bruni croit que toute la question devrait être soumise à un référendum.

Le nouveau redécoupage des quartiers électoraux doit être approuvé par le conseil municipal avant l’élection de 2018.

La ville de Sault-Sainte-Marie n’a pas revu la composition de son conseil municipal depuis 2002.

Des systèmes électoraux qui varient d’une ville à l’autre

Le rapport présenté aux élus de Sault-Sainte-Marie démontre les différences qui existent selon la ville où vous habitez dans le Nord-Est de l’Ontario.

  1. North Bay : 10 conseillers et un maire tous élus par vote nominal
  2. Timmins : huit conseillers et un maire (un conseiller par quartier [4] et un quartier représenté par quatre élus à la suite d’une fusion avec South Porcupine
  3. Grand Sudbury : 12 conseillers et un maire [un conseiller par quartier]

Le redécoupage des quartiers est un sujet assez récurrent surtout depuis les fusions municipale

Anne Mévellec, politologue université d'Ottawa

Selon la professeur Mévellec, « On a souvent gardé beaucoup de conseillers municipaux pour respecter l’héritage des anciennes municipalités. Depuis ce qu’on voit, c’est des tentatives pour réduire la taille des conseils, le nombre de quartiers, le nombre de conseillers, que ce soit en Ontario ou même au Québec. »

Elle doute toutefois que des économies soient réalisées simplement en coupant dans le nombre de représentants élus.

« L’économie en salaires, pour qu’elle soit réelle, il ne faut pas qu’elle soit compensée par l’augmentation des budgets discrétionnaires que les conseillers peuvent avoir », conclut madame Mévellec.