NOUVELLES
07/03/2017 04:57 EST | Actualisé 08/03/2018 00:12 EST

Report du retour en RDC du corps de Tshisekedi: le gouvernement prend acte

Les autorités congolaises ont déclaré mardi avoir pris acte de la décision prise par la famille de l'opposant historique Étienne Tshisekedi de reporter le rapatriement de sa dépouille en République démocratique du Congo à une date non encore fixée.

"Le gouvernement de la République prend acte de cette volonté exprimée par la famille de reporter sine die le rapatriement de la dépouille de l'illustre disparu et de reporter son acceptation initiale d'un carré spécial du cimetière de la Gombe pour son inhumation", a déclaré le porte-parole du gouvernement, Lambert Mende.

"Le gouvernement maintient toutefois son offre de facilitation d'inhumation sur le territoire de la République démocratique du Congo, conformément aux textes légaux et règlementaires en vigueur", a ajouté M. Mende à la télévision publique.

Emblématique et populaire, le vieil opposant est entré en dissidence contre le régime de Mobutu en 1980, avant de s'opposer à ses successeurs, Laurent-Désiré Kabila (1997-2001), puis son fils Joseph Kabila, dont le mandat a officiellement expiré le 20 décembre.

Lundi, la famille de Tshisekedi - décédé le 1er février à Bruxelles à l'âge de 84 ans - a fait savoir que le rapatriement en RDC de la dépouille, initialement prévu pour le 11 mars, était été annulé jusqu'à nouvel ordre.

Cette décision familiale est intervenue alors que les autorités de la ville-province de Kinshasa aménageait un site pour l'inhumation dans un espace spécial du cimetière du quartier huppé de la Gombe, au nord de Kinshasa.

Les membres de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), le parti de Tshisekedi, ne voulaient pas de ce lieu, exigeant que leur chef soit enterré au siège de son parti dans le quartier de Limete, à Kinshasa, où ils veulent ériger un mausolée.

La loi congolaise prévoit que toute personne décédée soit enterrée dans un cimetière, à l'exception des évêques catholiques (inhumés dans leur cathédrale), des chefs coutumiers ou toute autre personnalité sur une décision expresse du Parlement.

mbb/bmb/jlb