NOUVELLES
07/03/2017 09:01 EST | Actualisé 08/03/2018 00:12 EST

Projets d'aéroports: des citoyens veulent une révision de la loi fédérale

OTTAWA — Pétition, projet de loi et pressions politiques ne vont pas convaincre le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, de revoir la loi sur l'aéronautique.

Le ministre Garneau a rappelé mardi que les tribunaux ont confirmé qu'Ottawa seul peut décider d'approuver ou non la construction d'un nouvel aéroport. Citant comme exemple le projet d'aérodrome de Mascouche, le ministre a assuré que le processus qu'il a utilisé pour donner le feu vert à cette construction n'a pas besoin d'être modifié.

Une pétition et un projet de loi qui sera déposé mercredi réclament tous deux que les projets de construction d'aérodromes soient soumis à une consultation menée par un tiers parti. Or, la consultation pour le projet de Mascouche a été faite par le promoteur du projet.

Le citoyen qui a lancé la pétition, Rohan Pointer, le maire de Mascouche, Guillaume Tremblay, les députés bloquistes Luc Thériault et Michel Boudrias, ainsi que la députée néo-démocrate Ruth Ellen Brosseau, qui déposera le projet de loi cette semaine, ont tenu un point de presse conjoint mardi matin pour tenter de faire plier le ministre Garneau.

Quelques heures plus tard, à sa sortie de la réunion hebdomadaire du cabinet, le ministre a clairement indiqué qu'il ne se rangerait pas à leurs arguments.

Le cas de l'aérodrome de Mascouche a été entendu par les tribunaux. On attend un jugement de la Cour d'appel du Québec.