NOUVELLES
07/03/2017 08:38 EST | Actualisé 08/03/2018 00:12 EST

Pour le commissaire Rob Manfred, la Classique mondiale est là pour rester

TOKYO — Le commissaire du Baseball majeur a nié mardi les allégations indiquant que l'édition actuelle de la Classique mondiale de baseball serait la dernière.

Rob Manfred a ajouté que le tournoi, mis sur pied conjointement par le Baseball majeur et l'Association et qui en est à sa quatrième édition, est plus populaire que jamais. Il a pris son envol lundi, à Séoul, en Corée du Sud.

Certains médias américains ont suggéré que l'édition 2017 du tournoi serait la dernière en raison des faibles revenus qu'il génère. Pour Manfred, rien ne saurait être plus loin de la vérité.

«La Classique sera retransmise dans 182 pays, a dit le commissaire, de passage à Tokyo. Le tournoi générera 100 millions $ US en deux semaines seulement. Dès le premier jour, cet événement a été profitable. La popularité du tournoi à travers le monde et ses revenus n'ont cessé de croître.»

Le Japon a gagné le tournoi en 2006 et 2009 avec une formation comptant sur plusieurs joueurs des Majeures, dont Ichiro Suzuki, Yu Darvish et Daisuke Matsuzaka. Mais ces gros noms ont décidé de ne pas participer au tournoi de 2013, remporté par la République dominicaine. Cette année, un seul joueur des Majeures, Norichika Aoki, des Astros de Houston, participera à la classique.

Le tournoi est disputé alors que les joueurs des ligues majeures se rapportent aux camps d'entraînement. Plusieurs hésitent à risquer une blessure grave en prenant part à la Classique mondiale. Souvent privés de leurs meilleurs éléments, les États-Unis n'ont jamais fait mieux qu'une quatrième place.

Buster Posey, Giancarlo Stanton et Andrew McCutchen sont parmi les meilleurs joueurs de la formation américaine, dirigée par Jim Leyland, cette année.

«Nous nous sommes assurés que les formations soient les plus compétitives possibles, a déclaré Manfred. L'équipe américaine, en particulier, est plus forte que celles des éditions précédentes. Plus nous comptons sur les meilleurs joueurs au monde, plus la compétition sera populaire.»

À cet égard, le Baseball majeur ne s'est toujours pas engagé à prendre part aux Jeux olympique de 2020, à Tokyo, et Manfred n'anticipe pas de changement de ce côté.

«Vous savez, peu importe de quelle façon vous organisez le tournoi olympique, il y aurait plusieurs joueurs des Majeures qui devraient s'absenter de leurs équipes respectives, a dit le commissaire. Cela altérerait notre compétition et je ne crois pas que nos propriétaires soient prêts à décréter une pause pour les Jeux. La continuité est la clé de notre compétition.»