NOUVELLES
07/03/2017 16:30 EST | Actualisé 08/03/2018 00:12 EST

La Russie interdit le film La Belle et la Bête aux moins de 16 ans

La nouvelle version de film de Disney La Belle et la Bête continue de faire réagir. Cette fois, c'est la Russie qui a annoncé mardi que le long métrage sera interdit aux moins de 16 ans.

Le réalisateur de l’adaptation du film d’animation de 1991 a révélé, dans une entrevue au magazine gai britannique Attitude, que LeFou (interprété par Josh Gad) — fidèle compagnon de Gaston — s’interrogerait sur ses sentiments envers son maître. C’est la première fois qu’une production de Disney montre un tel personnage.

Le député russe ultraconservateur Vitali Milonov avait demandé samedi au ministère de la Culture d'interdire le film s’il fait l’apologie de la sexualité.

Selon Vitali Milonov, qui est connu pour ses propos homophobes, La belle et la bête véhicule une « propagande flagrante et éhontée du péché et des relations sexuelles perverses » et vise à imposer « les nouveaux standards de la tolérance européenne aux enfants russes pour qu'ils croient que c'est la norme ».

En juin 2013, le Parlement russe a adopté une loi interdisant la « diffusion de la propagande gaie » sur les mineurs, malgré les protestations de nombreuses associations. Dans les faits, la Russie empêche les manifestations pro-LGBT dans l’espace public, tant dans la rue que sur Internet ou au cinéma.

Cette annonce au sujet du personnage gai dans La belle et la bête a créé des remous ailleurs qu’en Russie. La direction d’un cinéma situé à Henagar, dans l’Alabama, a publié un message sur Facebook indiquant sa décision de ne pas projeter le nouveau film de Disney pour ne pas « compromettre les enseignements de la Bible ».

Si le message a ensuite été effacé, la propriétaire a confirmé au New York Times son refus de montrer le film aux spectateurs. Elle a toutefois précisé ne pas avoir vu le long métrage.

La belle et la bête sortira au Canada le 17 mars.