NOUVELLES
07/03/2017 12:03 EST | Actualisé 08/03/2018 00:12 EST

La Colombie inquiète de la hausse des cultures de coca

Bogota a fait part mardi de son "immense inquiétude" face à la hausse depuis 2014 des surfaces de culture de la coca, composant de base de la cocaïne, tout en assurant avoir lancé de nouveaux plans de substitution et d'éradication.

"C'est en raison de cette inquiétude que depuis l'an dernier nous avons lancé un nouveau plan pour lutter massivement contre ces plantations illicites", a expliqué le ministre de la Défense Luis Carlos Villegas lors d'une conférence de presse, avant de rencontrer des responsables américains de la lutte antidrogue en visite à Bogota cette semaine.

L'objectif est de détruire ou de remplacer les plantations par d'autres cultures sur une surface de "90.000 à 100.000 hectares cette année", a-t-il précisé.

La Colombie est le premier producteur au monde de feuilles de coca et de cocaïne, avec 96.000 hectares plantés et 646 tonnes de drogue, selon les derniers chiffres diffusés par l'ONU et datant de 2015.

L'ONU n'a pas encore publié son rapport 2016, mais rien qu'entre 2013 et 2015 l'organisation avait noté un doublement de la surface plantée.

Le ministre de la Défense devait justement rencontrer mardi à ce sujet la délégation américaine, les deux pays ayant une étroite collaboration dans la lutte antidrogue.

Washington avait notamment versé des milliards de dollars, sur plusieurs années, au "Plan Colombie" de lutte contre la cocaïne.

lda/ka/glr