NOUVELLES
07/03/2017 08:21 EST | Actualisé 08/03/2018 00:12 EST

Gambie: l'ex-chef du système pénitentiaire inculpé et libéré sous caution

L'ancien chef du système pénitentiaire gambien, David Colley, interpellé fin février pour une enquête sur des disparitions forcées, a été inculpé d'abus de pouvoir et libéré sous caution, a appris l'AFP mardi auprès de la police.

La semaine dernière, une source policière à Banjul avait rapporté à l'AFP que M. Colley avait été interpellé le 27 février dans le cadre d'une enquête sur la disparition en 2006 d'un ex-chef du renseignement et de militaires accusés de complot contre le président Yahya Jammeh, qui est parti en exil en janvier après plus de 22 ans à la tête du pays.

"David Colley a été libéré sous caution jeudi (2 mars) et il lui a été demandé de se présenter tous les deux jours à la police. Il a été inculpé d'abus de pouvoir", a déclaré mardi à l'AFP le porte-parole de la police, Foday Conta, sans se prononcer sur la date de son arrestation.

Il est dans l'attente d'une comparution au tribunal, a-t-il ajouté.

Une source pénitentiaire jointe par l'AFP mardi a confirmé que l'enquête visant M. Colley concernait les disparitions forcées de suspects de complot contre Yahya Jammeh en 2006, mais également la mort d'une cinquantaine de détenus de la prison de Mile Two, la plus grande du pays, à Banjul.

Ces détenus "sont morts après avoir été nourris" avec de la viande avariée "par les autorités pénitentiaires", a précisé cette source sous couvert d'anonymat. Elle n'a pas fourni de dates.

Le rapport du département d'Etat sur la situation des droits de l'homme dans le monde pour 2010 évoquait un témoignage de M. Colley reconnaissant que plusieurs détenus étaient décédés en 2006 et 2007 des suites d'intoxication alimentaire.

D'après des sources pénitentiaires, David Colley a dirigé plusieurs fois le système carcéral durant le régime du président Jammeh qui a gouverné la Gambie d'une main de fer depuis son arrivée au pouvoir en 1994 et a été battu par Adama Barrow à l'élection du 1er décembre 2016.

M. Colley a ainsi été chef des services pénitentiaires de 1997 à 2007 puis de 2008 à 2012 et enfin d'avril 2013 jusqu'à son limogeage, le 24 février.

et-jom/cs/mrb/jlb