NOUVELLES
07/03/2017 10:50 EST | Actualisé 07/03/2017 11:02 EST

Attention aux fraudeurs qui prétendent travailler à l'Agence du revenu du Canada

Jewelsy via Getty Images
Filling out a 2012 Revenue Canada General T1 Tax Form.

Alors que la période des impôts bat son plein, prenez garde aux fraudeurs!

La Sûreté du Québec met en garde la population contre deux stratagèmes de fraudes liés à l'Agence du revenu du Canada qui font de nombreuses victimes à ce temps-ci de l'année.

LIRE AUSSI

»Attention à l'arnaque des faux contrats de publicité

»Victime d'une fraude amoureuse, elle perd son mari, ses économies et sa maison

D'abord, si vous recevez un coup de fil d'une personne prétendant travailler à l'ARC, mieux vaut vous méfier. Certains fraudeurs téléphonent à des citoyens pour les «prévenir» qu'ils doivent un montant d'argent à l'ARC et leur expliquent qu'un paiement doit être fait rapidement afin d'éviter d'être arrêté par la police. La victime est ensuite encouragée à aller porter de l'argent dans un bureau de change ou à régler sa «dette» par le biais de cartes de crédit prépayées, de cartes-cadeaux iTunes ou d'autres cartes-cadeaux prépayées.

Or, il va sans dire que l'ARC n'accepte pas que vous payiez vos impôts avec les cartes-cadeaux que vous avez reçues à Noël.

Notez aussi que les agences gouvernementales envoient généralement les avis de cotisation par courrier plutôt qu'en communiquant avec vous par téléphone ou par courriel. De plus, on ne vous demandera jamais de payer un solde par téléphone ou en allant à un bureau de change. Dans le doute, utilisez le service en ligne «Mon paiement» de l'Agence du revenu du Canada ou effectuez la transaction directement grâce aux outils de votre institution financière. Vous trouverez la liste complète des méthodes de paiement acceptées par l'ARC ici.

De faux remboursements alléchants

Le deuxième stratagème contre lequel la Sûreté du Québec met en garde les citoyens est un peu plus alléchant. Les fraudeurs entrent en contact par courriel avec les victimes en leur mentionnant qu’ils ont droit à un remboursement d’impôts. Les personnes ciblées doivent ensuite cliquer sur un lien afin de «mettre à jour leur dossier fiscal» et ainsi fournir des renseignements personnels, qui peuvent ensuite être utilisés à mauvais escient.

En cas de doute, mieux vaut communiquer directement avec l'ARC.

Pour en savoir plus sur les façons de vous prémunir contre la fraude, visitez le site de l'Agence du revenu du Canada.

Voir aussi: