NOUVELLES
07/03/2017 02:46 EST | Actualisé 08/03/2018 00:12 EST

Des combats intenses éclatent au coeur de Mossoul-Ouest

MOSSOUL, Irak — Les forces irakiennes appuyées par les États-Unis ont attaqué mardi une enceinte gouvernementale au coeur de Mossoul-Ouest, donnant lieu à des affrontements d'une rare violence avec les militants de Daech (le groupe armé État islamique).

Les Irakiens auraient hissé leur drapeau au sommet de l'enceinte mardi matin, même s'ils ne la contrôlent pas encore complètement.

Un officier irakien a révélé que ses hommes et lui ont dû se replier vers leur base du quartier de Tayran après avoir essuyé de lourdes pertes. Les forces irakiennes qui se trouvent à l'intérieur de l'enceinte seraient entièrement encerclées et les blindés seraient incapables de les rejoindre.

Les troupes irakiennes auraient également capturé le côté ouest d'un deuxième pont qui enjambe le fleuve Tigre, le pont Hurriyah. Un premier pont avait été repris la semaine dernière.

Des images diffusées en direct depuis Mossoul-Ouest par la chaîne libanaise privée Al-Mayadeen montrent d'épaisses colonnes de fumée noire qui s'élèvent dans le ciel pendant que des armes automatiques se font entendre. On verrait aussi deux explosions causées par des kamikazes qui se seraient lancés sur les forces de sécurité.

Les images montrent également que le célèbre minaret incliné de la mosquée Al-Nuri, qui rappelle la tour de Pise, est toujours debout. Des résidants de Mossoul-Ouest avaient formé une chaîne humaine autour du minaret vieux de 840 ans pour empêcher les djihadistes de le démolir.

L'ONU a dit mardi que plus de 40 000 personnes avaient fui Mossoul-Ouest en date de dimanche. Plus de 13 000 personnes ont rejoint les secteurs gouvernementaux en une seule journée.

L'Irak a annoncé en janvier que Mossoul-Est avait été entièrement «libérée».

Mossoul est le dernier bastion urbain d'importance de Daech en Irak.