NOUVELLES
07/03/2017 16:19 EST | Actualisé 08/03/2018 00:12 EST

Clémence DesRochers tire sa révérence de la scène

« On va pleurer et c'est très bien. C'est la fin de quelque chose de très très très important dans ma vie. C'est un deuil. Je quitte ce que j'ai aimé le plus : la scène. Je ne trouverai jamais rien pour la remplacer », confie Clémence DesRochers, en parlant de son dernier spectacle au Théâtre Granada, le 8 avril.

Clémence Desrochers ne délaisse pas complètement la vie artistique, ni la vie publique. L'auteure et humoriste se retire toutefois de la scène, après 60 ans de carrière.

Parce que je suis fatiguée. Parce que j'ai 83 ans. C'est assez là! C'est très fatigant les spectacles.

Clémence DesRochers

Clémence DesRochers a choisi, pour son dernier tour de piste, des chansons et des numéros classiques, dont Deux vieilles, La jaquette en papier et La ménopause.

Je parle un peu de la ménopause qui a fessé dans le mille! J'ai osé parler de quelque chose qui dérangeait toutes les femmes, mais dont personne ne parlait. Ça soulage de pouvoir en rire!

Clémence DesRochers

Connue comme auteure, poète, interprète et comédienne, Clémence DesRochers est aussi dessinatrice. Pour l'aider à faire son deuil de la scène, elle dessine beaucoup. Une exposition de ses oeuvres pourrait d'ailleurs voir le jour. Des pourparlers sont en cours avec le Musée des beaux-arts de Sherbrooke. L'institution muséale souhaite lui rendre hommage.

Elle va continuer à s'impliquer pour la cause des Impatients, une cause qui lui tient à coeur. Le 8 avril prochain, l'une des Estriennes les plus connues montera une dernière fois sur la scène du Théâtre Granada.

Je veux que ce soit archi plein et qu'on refuse même du monde. Et que les gens qui m'auront jamais vue le regrettent toute leur vie!

Clémence DesRochers