NOUVELLES
06/03/2017 12:50 EST

La firme québécoise SNC-Lavalin décroche un contrat à Oman, au Moyen-Orient

Bloomberg via Getty Images
The logo of SNC-Lavalin Group Inc. is displayed during the 21st World Energy Congress in Montreal, Quebec, Canada, on Wednesday, Sept. 15, 2010. The theme of WEC Montreal 2010 provides a framework to address the four major challenges: accessibility, availability, acceptability, and accountability, facing the energy community, global leaders, and general public. Photographer: Andrew Harrer/Bloomberg via Getty Images

SNC-Lavalin (TSX: SNC) a décroché un contrat d'ingénierie, d'approvisionnement et de construction pour une usine d'ammoniac anhydre dans la ville de Salalah, à Oman, au Moyen-Orient.

La valeur de l'entente, annoncée lundi, n'a pas été dévoilée par la firme d'ingénierie et Salalah Methanol Company LLC (SMC).

Toutefois, l'analyste Benoit Poirier, de Desjardins Marchés des capitaux, a estimé, dans une note envoyée par courriel, que la valeur du projet pourrait atteindre 750 millions $.

Les premiers travaux devraient débuter dès ce mois-ci.

La firme d'ingénierie établie à Montréal a indiqué qu'elle pilotera ce projet depuis son bureau situé à Abu Dhabi, aux Émirats arabes unis.

M. Poirier a accueilli favorablement la nouvelle, soulignant que ce contrat viendrait bonifier le carnet de commandes du secteur des mines et métallurgie de SNC-Lavalin, qui, à la fin du quatrième trimestre, était d'environ 300 millions $.

En dévoilant ses résultats du quatrième trimestre, la semaine dernière, SNC-Lavalin avait fait état d'un bénéfice net de 1,6 million $, ou un cent par action, en recul par rapport à celui de 49,2 millions $, ou 33 cents par action, d'il y a un an. Ses revenus avaient fléchi de 17 pour cent à 2,21 milliards $.

Fondée en 1911, SNC-Lavalin compte quelque 35 000 employés dans ses bureaux répartis dans plus de 50 pays.

À VOIR AUSSI