POLITIQUE
06/03/2017 08:27 EST

La Malaisie expulse l'ambassadeur nord-coréen

La Malaisie a décidé d'expulser l'ambassadeur nord-coréen afin de protéger "sa souveraineté et sa dignité", a expliqué lundi le premier ministre, alors que les relations entre les deux pays ne cessent de se détériorer dans la foulée de l'empoisonnement de Kim Jong-nam, le demi-frère du dictateur Kim Jong-un.

La Corée du Nord a quant à elle annoncé lundi l'expulsion du représentant de la Malaisie à Pyongyang, quelques heures seulement avant que son ambassadeur ne doive quitter la Malaisie.

Kim Jong-nam a été assassiné à l'aéroport international de Kuala Lumpur, le 13 février, par deux femmes qui auraient enduit son visage de l'agent neurotoxique VX. Plusieurs croient que l'assassinat avait été orchestré par le Nord et les deux femmes sont accusées de meurtre.

La Corée du Nord répète qu'elle n'a rien à se reprocher et accuse la Malaisie de comploter avec ses ennemis. L'ambassadeur Kang Chol a rejeté les conclusions de l'autopsie malaisienne qui affirme que Kim Jong-nam a été tué avec du VX, une arme chimique illégale.

Le premier ministre malaisien Najib Razak a estimé lundi que l'expulsion de M. Kang envoie un message clair en témoignant de la détermination de la Malaisie à défendre sa souveraineté et sa dignité. M. Kang est arrivé lundi après-midi à l'aéroport de Kuala Lumpur, au terme de la période de 48 heures qui lui avait été accordée pour partir, et il a prévenu les journalistes que la Malaisie cause "de grands torts" aux relations entre les deux pays.

L'agence de presse officielle de la Corée du Nord a dit que l'ambassadeur malaisien serait également expulsé. La Malaisie avait déjà annoncé, le 20 février, qu'elle rappelait son ambassadeur pour des "consultations".

La Malaisie recherche sept Nord-Coréens relativement à la mort de Kim Jong-nam, dont trois qui seraient toujours sur son territoire.

À VOIR AUSSI

Galerie photo
L'Atlas de la beauté - Corée du Nord
Voyez les images

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter