NOUVELLES
06/03/2017 03:56 EST | Actualisé 07/03/2018 00:12 EST

Le Koweït rétablit la citoyenneté de plusieurs opposants

L'émir du Koweït a décidé de rétablir la citoyenneté de plusieurs figures de l'opposition et des membres de leurs familles, ont annoncé lundi des parlementaires.

Ces personnes avaient été déchues de leur nationalité lors d'une vague de répression contre des opposants il y a près de trois ans.

"Nos remerciements à l'émir pour son geste généreux", a écrit le député islamiste Mohammad al-Dallal sur son compte Twitter après une rencontre entre le souverain Cheikh Sabah al-Ahmad Al-Sabah et 14 parlementaires, dont le président de l'Assemblée Marzouk al-Ghanem.

Au moins sept autres parlementaires ayant assisté à l'entretien ont confirmé sur Twitter que le dirigeant du riche émirat pétrolier avait ordonné le rétablissement de la citoyenneté aux opposants concernés.

A la mi-2014, le gouvernement koweïtien avait déchu de leur nationalité au moins quatre figures de l'opposition et des dizaines de leurs proches.

La mesure avait notamment visé le député islamiste de l'opposition Abdallah al-Barghash et 57 membres de son clan, le propriétaire du journal Alam Al-Youm lié à l'opposition Ahmad Jabr al-Shemmari, le prédicateur islamiste Nabil al-Awadhi et l'ex-porte-parole du Mouvement de l'Action Populaire, Saad al-Ajmi, qui a été expulsé vers l'Arabie saoudite.

La décision de déchoir de leur nationalité ces opposants avait fait suite à d'importantes manifestations réclamant des réformes politiques.

Le geste de l'émir du Koweït intervient quelques mois après les élections législatives anticipées de novembre qui ont vu l'opposition mettre fin à un boycott électoral et remporter près de la moitié des 50 sièges du Parlement.

Des groupes d'opposition et des candidats aux législatives avaient demandé le rétablissement de la citoyenneté aux opposants concernés pendant la campagne électorale.

L'émirat compte une population de 1,35 million de Koweïtiens. Nombreux sont ceux qui sont devenus Koweïtiens via une naturalisation. L'émirat compte aussi 3,1 millions de résidents étrangers.

oh/ak/ras/feb

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!