NOUVELLES
06/03/2017 07:40 EST | Actualisé 07/03/2018 00:12 EST

La firme québécoise SNC-Lavalin décroche un contrat à Oman, au Moyen-Orient

MONTRÉAL — SNC-Lavalin (TSX: SNC) a décroché un contrat d'ingénierie, d'approvisionnement et de construction pour une usine d'ammoniac anhydre dans la ville de Salalah, à Oman, au Moyen-Orient.

La valeur de l'entente, annoncée lundi, n'a pas été dévoilée par la firme d'ingénierie et Salalah Methanol Company LLC (SMC).

Toutefois, l'analyste Benoit Poirier, de Desjardins Marchés des capitaux, a estimé, dans une note envoyée par courriel, que la valeur du projet pourrait atteindre 750 millions $.

Les premiers travaux devraient débuter dès ce mois-ci.

La firme d'ingénierie établie à Montréal a indiqué qu'elle pilotera ce projet depuis son bureau situé à Abu Dhabi, aux Émirats arabes unis.

M. Poirier a accueilli favorablement la nouvelle, soulignant que ce contrat viendrait bonifier le carnet de commandes du secteur des mines et métallurgie de SNC-Lavalin, qui, à la fin du quatrième trimestre, était d'environ 300 millions $.

En dévoilant ses résultats du quatrième trimestre, la semaine dernière, SNC-Lavalin avait fait état d'un bénéfice net de 1,6 million $, ou un cent par action, en recul par rapport à celui de 49,2 millions $, ou 33 cents par action, d’il y a un an. Ses revenus avaient fléchi de 17 pour cent à 2,21 milliards $.

Fondée en 1911, SNC-Lavalin compte quelque 35 000 employés dans ses bureaux répartis dans plus de 50 pays.

 

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!