NOUVELLES
06/03/2017 10:27 EST | Actualisé 07/03/2018 00:12 EST

Justin Trudeau est de nouveau appelé à condamner le décret de Donald Trump

OTTAWA — Le premier ministre Justin Trudeau évite une fois de plus de se prononcer contre l'administration américaine de Donald Trump et sa nouvelle version de son controversé décret en matière d'immigration, malgré les multiples demandes en ce sens.

Donald Trump a dévoilé lundi une nouvelle mouture de sa politique visant à interdire l'entrée en sol américain aux ressortissants de plusieurs pays majoritairement musulmans. L'opposition néo-démocrate à Ottawa a une fois de plus demandé à Justin Trudeau de condamner cette directive et de suspendre l'entente sur les tiers-pays sûrs qui lie le Canada et les États-Unis.

Le chef du Nouveau Parti démocratique (NPD), Thomas Mulcair, a qualifié le décret en question de «raciste» et a exhorté le premier ministre canadien à indiquer si, oui ou non, il considère les États-Unis comme un pays sûr pour les réfugiés. Justin Trudeau s'est contenté de répondre que le Canada est ouvert et accueillant pour tous.

Le controversé décret de Donald Trump, ainsi que l'entente entre le Canada et les États-Unis sur les tiers pays sûrs ont été évoqués pour expliquer le fait que de nombreuses personnes aient traversé la frontière canado-américaine au cours des dernières semaines pour demander l'asile.

L'afflux des migrants, les raisons de leur déplacement et la façon de gérer cet enjeu sont des points qui seront au coeur de la réunion du conseil des ministres de cette semaine.

Le cabinet aura aussi l'occasion de s'entretenir sur la question en compagnie du secrétaire américain à la Sécurité intérieure, qui sera de passage à Ottawa plus tard cette semaine.

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!