NOUVELLES
06/03/2017 02:20 EST | Actualisé 07/03/2018 00:12 EST

Foot: la Malaisie interdit son équipe de match à Pyongyang

La Malaisie a interdit à l'équipe nationale de football de disputer un match de qualification pour la Coupe d'Asie des nations à Pyongyang, en raison de menaces sur la sécurité après l'expulsion de l'ambassadeur de Corée du Nord, ont indiqué lundi des responsables.

"La décision samedi du gouvernement malaisien d'expulser l'ambassadeur de Corée du Nord en Malaisie, Kang Chol, semble avoir fait naître un danger pour les Malaisiens de se rendre en Corée du Nord en ce moment", a déclaré le patron de la Fédération malaisienne de football, Hamidin Mohd Amin, dans un communiqué.

La fédération a demandé à la Confédération asiatique de football (AFC) d'organiser cette rencontre, prévue le 28 mars, dans un autre lieu que Pyongyang pour "raisons de sécurité", a-t-il ajouté.

La brouille diplomatique entre les deux pays a commencé peu après l'assassinat le 13 février à l'aéroport de Kuala Lumpur de Kim Jong-Nam, demi-frère en disgrâce du numéro un nord-Coréen. Il a succombé à une attaque au VX, un agent neurotoxique si puissant qu'il est considéré comme une arme de destruction massive.

Dès le début de cette affaire, la Corée du Sud a pointé du doigt son voisin du Nord, parlant d'un "ordre permanent" de Kim Jong-Un pour éliminer son demi-frère, qui vivait en exil depuis des années et s'était montré critique envers le régime.

L'ambassadeur nord-coréen à Kuala Lumpur, Kang Chol, a été déclaré persona non grata par les autorités malaisiennes après avoir exigé en vain de Pyongyang des excuses pour ses critiques remettant en cause l'impartialité de l'enquête. Il a quitté le pays lundi soir.

el/iw/bfi/cr

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!