NOUVELLES
06/03/2017 10:09 EST | Actualisé 07/03/2018 00:12 EST

Colombie : les Farc nient avoir reçu de l'argent d'Odebrecht

La guérilla des Farc a nié lundi avoir reçu des sommes d'argent du géant du BTP brésilien Odebrecht pendant vingt ans pour assurer la sécurité de chantiers en Colombie, comme l'avait affirmé samedi un journal brésilien.

Ce groupe de BTP, au coeur d'un vaste scandale de corruption éclaboussant de nombreux pays d'Amérique latine, avait nié dès dimanche ces allégations, parues dans l'hebdomadaire Veja.

"Nous n'avons pas connaissance que la rébellion des Farc ait reçu un financement de l'entreprise Odebrecht", a déclaré au cours d'une conférence de presse Pastor Alape, un des commandants des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc, marxistes), qui ont signé en novembre un accord de paix avec le gouvernement pour mettre fin à un conflit armé de plus d'un demi-siècle.

Selon la publication brésilienne, deux cadres de l'entreprise ont avoué à la justice que ces paiements, à hauteur de 50.000 à 100.000 dollars par mois, étaient effectués en échange d'une "permission" d'ouvrir des chantiers dans les zones contrôlées par la guérilla.

Intitulée "impôt guérillero" par les Farc, cette dépense était qualifiée de "coût opérationnel" ou de "tribut territorial" dans les registres de la société, selon Veja.

Cet accord aurait permis à Odebrecht de réaliser, entre autres, les travaux de la Ruta del Sol, une autoroute de plus de 500 kilomètres qui relie le centre de la Colombie à la côte Atlantique, d'après l'hebdomadaire.

Odebrecht est l'une des principales entreprises visées par l'enquête tentaculaire "Lavage Express" qui a mis en lumière un système de corruption monté par les groupes brésiliens du bâtiment pour truquer les marchés de sous-traitance de la compagnie pétrolière d'Etat Petrobras.

En Colombie, une enquête a été ouverte pour savoir si de l'argent d'Odebrecht avait servi à financer la campagne de réélection du président Juan Manuel Santos et celle de son rival Oscar Ivan Zuluaga, en 2014.

ad/ka/bds

PETROBRAS - PETROLEO BRASILEIRO

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!