NOUVELLES
06/03/2017 07:55 EST | Actualisé 07/03/2018 00:12 EST

C1 - Arsenal: Wenger nie avoir puni Alexis Sanchez contre Liverpool

L'attaquant vedette d'Arsenal Alexis Sanchez était remplaçant contre Liverpool samedi (défaite 3-1) en raison d'un choix tactique et non pas après une altercation à l'entraînement, comme l'affirme la presse britannique, a assuré lundi son entraîneur Arsène Wenger.

"Je ne suis pas au courant. Et j'ai expliqué après le match contre Liverpool que c'était pour avoir une option plus directe. C'est la seule raison de cette décision", a déclaré le technicien français lors de la conférence de presse avant le huitième de finale retour de Ligue des champions contre le Bayern Munich.

Selon les affirmations du Telegraph lundi, l'ancien joueur du Barça aurait été laissé sur le banc après une altercation avec ses coéquipiers dans la semaine.

Après avoir montré à plusieurs reprises des signes de frustration lors de certains matches récents, le Chilien, en fin de contrat à l'issue de la saison prochaine et donc en pleine négociation de prolongation, aurait quitté le terrain au milieu d'une session d'entraînement avant de se voir réclamer des explications par certains "Gunners". Et le ton serait monté, selon le quotidien anglais.

Wenger n'aurait pas apprécié, d'où cette décision de mettre Sanchez sur le banc à Anfield, selon le Telegraph.

"C'est complètement faux, mais quand vous ne gagnez, ce ne sont pas forcément les vraies histoires qui émergent. Nous devons l'accepter", a regretté Wenger.

L'attitude de Sanchez "est celle d'un joueur impliqué qui a parfois des excès, comme cela a pu arriver par le passé", a-t-il ajouté, précisant "ne pas encore avoir décidé" si le buteur vedette serait titulaire contre le Bayern.

Le Chilien, arrivé en 2014 à Arsenal, s'est entraîné normalement lundi matin au centre d'entraînement du club, situé au nord de Londres.

"Le vrai guerrier ne se bat pas parce qu'il hait ceux d'en face, mais parce qu'il aime ceux derrière lui", a écrit en fin de matinée l'attaquant sur son compte Instagram.

-'Un peu tendu'-

Reste que, malgré les propos de Wenger, le capitaine d'Arsenal Per Mertesacker a, lui, reconnu des "tensions" au sein du groupe, désormais 5e de Premier League (et donc hors de places qualificatives pour la C1) et défait 5-1 lors du huitième de finale aller à Munich.

"C'est un peu tendu en ce moment, mais c'est normal quand vous connaissez une période comme ça", a expliqué le capitaine. "L'équipe a envie de changer, ça se voit à chaque session d'entraînement. Et ça, c'est le plus important."

"Je crois qu'à plusieurs occasions, nous n'avons absolument pas été prêts à nous battre. Et c'est ce que je veux voir demain. Nous n'avons pas été au niveau lors des derniers matches. Nous devons changer ça. C'est notre objectif, de retrouver nos forces", a insisté le défenseur allemand.

"Je crois que c'est vraiment à nous de montrer un autre visage demain (mardi) pour faire quelque chose. Nous avons littéralement explosé en deuxième période là-bas, alors que nous étions en bonne position. Donc c'est vraiment à nous de faire le premier pas et de rendre nos supporters fiers de nous à nouveau", a conclu le joueur.

mam/cto

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!