NOUVELLES
06/03/2017 08:29 EST | Actualisé 07/03/2018 00:12 EST

Anthony Monderie-Larouche, un Rouynorandien sélectionné à La Voix

Le Rouynorandien Anthony Monderie-Larouche a été sélectionné lors des auditions à l'aveugle de l'émission La Voix de TVA. Le rockeur s'est démarqué en interprétant la pièce Highway Star de Deep Purple.

Un néophyte de La Voix

« Ça fait à peu près 10 ans que je fais ce métier-là, autant en loisir que pour la passion. Je peux dire que ça a été de loin le spectacle de deux minutes le plus intimidant de toute ma vie!, reconnaît d'emblée le jeune homme.Tout est sur l'émotion, eux, ils veulent que ça se voie sur ton visage, que ça transpire le stress, l'adrénaline et c'est pas mal ça que j'ai réussi à leur donner. »

De son propre aveu, il admet qu'il n'écoutait pas l'émission La Voix avant tout récemment. En fait, il n'avait carrément pas la télé! Mais un grand nombre de personnes de son entourage lui ont parlé du concours en insistant sur le fait qu'il aurait des chances s'il y participait. « Ma soeur me disait toujours :" Tu devrais y aller, tu es capable, tu as plus de talent que lui!". En rencontrant ma copine, l'année dernière, elle était une grande fan [...] Elle m'a dit : "T'es pas game!" Donc, j'y ai été! », rigole-t-il.

Comme des milliers d'aspirants participants, Anthony a passé la préaudition. Quelques semaines plus tard, il a été très surpris de recevoir un appel lui annonçant qu'il était sélectionné pour les auditions à l'aveugle.

Un vrai rockeur

Il faut dire que le jeune chanteur vient d'un tout autre monde musical que celui des concours de talents. Anthony Monderie-Larouche a commencé dans le domaine de la musique avec son groupe Rusted, à Rouyn-Noranda, il y a environ 10 ans. Le groupe a fait son école dans le coin avant de déménager dans la métropole où il s'est taillé une place de choix dans le domaine du heavy métal et du glam rock. Anthony carbure au rock classique des années 70 et 80. C'est là sa marque de commerce. Il a cette qualité rare de pouvoir atteindre des notes très aiguës tout en arrivant à rugir dans un registre rock puissant.

Pour les auditions à l'aveugle de La Voix, le défi pour lui était d'arriver à trouver une chanson qui permettrait de mettre en valeur toutes ses forces. « Ça a été un choix assez dangereux pour moi parce que je n'avais pas prévu l'aspect stress, compétition. Je suis un chanteur habitué de chanter ses chansons. Je suis en confiance, j'ai mon propre groupe, c'est ma deuxième famille. Mais dans un cadre comme ça, j'avais réfléchi à choisir une chanson qui a un registre qui peut montrer plusieurs couleurs de ma voix », explique-t-il.

Choisir un coach, le dilemme

Il a gagné son pari. Deux juges se sont retournés : Éric Lapointe et Isabelle Boulay. Les deux se sont alors lancés dans une compétition intense pour convaincre le concurrent de se joindre à leur équipe respective. Éric Lapointe en est même venu à sortir quelques billets de banque, à la blague, pour convaincre un musicien du groupe maison de La Voix d'inciter Anthony à pencher du côté de Lapointe. Du jamais vu dans l'émission! « Il m'a promis des belles bagues », ricane à son tour le Rouynorandien.

C'est l'aspect professionnel qui l'a finalement persuadé de choisir Éric Lapointe comme coach. « Dans le genre de spectacle que je fais, il a peut-être plus de contacts qui peuvent m'aider. Mais avant d'entrer sur scène, j'avais vidé tout ça de ma tête. Je me suis dit, écoute, tu chantes du Deep Purple à La Voix, ça peut vraiment mal se passer! Alors, commence par chanter comme du monde et on va voir si quelqu'un se retourne », relate-t-il. Une fois que les dés étaient jetés et que des juges s'étaient retournés, le jeune chanteur a été happé. « Qu'est-ce que je fais maintenant que ça se passe pour vrai? », se demandait-il. Les prochaines semaines nous le diront!

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!