NOUVELLES
06/03/2017 08:34 EST | Actualisé 07/03/2018 00:12 EST

300 réfugiés aux Etats-Unis font l'objet d'une enquête "anti-terroriste"

Environ 300 personnes entrées aux Etats-Unis sous un statut de réfugié font actuellement l'objet d'une enquête du FBI liée au contre-terrorisme, a annoncé lundi le gouvernement américain pour justifier le nouveau décret controversé anti-immigration de Donald Trump.

"Aujourd'hui plus de 300 individus, selon le FBI, qui ont été acceptés aux Etats-Unis en tant que réfugiés font actuellement l'objet d'une enquête du FBI pour des activités potentiellement liées au terrorisme", a déclaré à la presse le ministre de la Justice, Jeff Sessions, qui a la police fédérale (FBI) sous son autorité.

"Beaucoup de gens qui cherchent à soutenir ou à commettre des actes terroristes entreront par le biais du programme d'accueil des réfugiés", a-t-il estimé.

S'exprimant sous couvert de l'anonymat, un responsable du département de la Sécurité intérieure a précisé que ces 300 réfugiés s'ajoutaient à quelque 1.000 "terroristes potentiels" aux Etats-Unis qui font l'objet d'enquêtes pour s'être inspirés ou avoir été motivés par le groupe jihadiste Etat islamique.

Mais ce responsable n'a pas précisé de quels pays venaient ces 300 réfugiés, ni s'ils venaient de pays visés par le décret migratoire.

"L'élément essentiel c'est que 300 individus ont été admis et accueillis aux Etats-Unis dans le cadre du programme d'accueil des réfugiés, qui se sont soit infiltrés avec une intention hostile soit se sont radicalisés après leur admission aux Etats-Unis", a fait valoir ce responsable.

Donald Trump a signé lundi une version modifiée de son décret migratoire bloqué par la justice. Il entrera en vigueur le 16 mars.

Le nouveau texte interdit l'entrée aux Etats-Unis pendant trois mois des ressortissants de six pays, au lieu de sept, (Iran, Libye, Somalie, Soudan, Syrie, Yémen), l'Irak étant exempté, et pendant quatre mois de tous les réfugiés.

Les détenteurs de cartes vertes et de visas déjà attribués sont explicitement protégés et pourront continuer à se rendre aux Etats-Unis.

pmh-elc-are/elc

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!